Plein ecran

Génération Identitaire au tribunal pour son action dans les Alpes (MàJ: réquisitions)

11/07

Pour avoir enfilé des uniformes trop proches de ceux des gendarmes ou des policiers français lors de leurs actions anti-migrants « Defend Europe » à la frontière franco-italienne au printemps 2018, l’association Génération Identitaire et trois de ses dirigeants et militants seront jugés ce jeudi par le tribunal correctionnel de Gap.

Son président Clément Gandelin, le porte-parole Romain Espino, ainsi qu’un membre actif de l’association devront répondre « d’activités exercées dans des conditions de nature à créer dans l’esprit du public une confusion avec l’exercice d’une fonction publique ». Ils encourent une peine d’un an de prison et 15 000 euros d’amende. L’association Génération Identitaire risque 75 000 euros d’amende.

(…) Appliquant une circulaire du ministère de la Justice, le parquet de Gap, qui avait classé une première enquête pour actes racistes, reproche aux identitaires d’avoir porté des uniformes — des doudounes bleu clair —, ressemblant à ceux des forces de l’ordre, et d’avoir utilisé une débauche de moyens pouvant créer une « confusion ».

(…) Le Parisien


Grums (Suède) : Menaces de viol, agressions... Un gang d'enfants migrants de 8 à 12 ans font régner la terreur dans un quartier
Pôle emploi : référente fraude, elle détourne 260 000 euros

Derniers articles

Commentaires

X
Accueil
Menu