Plein ecran

« La Galanterie. Une mythologie française » : l’ambivalence du mythe galant

10/07

[…] Mouvante, captive de préjugés contradictoires, la galanterie est une notion difficile à définir mais qui n’en est pas moins volontiers invoquée quand il s’agit de cerner ce qui touche à la France ou aux Français. C’est donc un paradoxe qu’un concept si fuyant soit toujours retenu alors même qu’il divise et ne quitte guère le champ de la polémique depuis qu’il s’est imposé au XVIIe siècle. Avec La France galante. Essai historique sur une catégorie culturelle, de ses origines à la Révolution (PUF, 2008), Alain Viala, champion d’une sociologie historique de la littérature d’une fécondité rare, signait un passionnant essai qui en contait la naissance, puis, au fil du XVIIIe siècle, la mutation d’un idéal en simple code. […]

Restait à prolonger, au-delà de l’Ancien Régime, l’étude de ce style galant dont la bourgeoisie s’empressa de stigmatiser l’indécence. Mais bientôt ceux qui dénoncent cette nouvelle élite ploutocrate et les romantiques réinvestissent le terrain pour contester une morale prompte à stigmatiser la sexualité, féminine surtout. […}

Le Monde

Enquête exclusive - République Démocratique du Congo : les millionnaires du chaos
Police, gendarmerie. Un rapport dénonce les conditions de travail « déplorables »

Derniers articles

Commentaires

X
Accueil
Menu