Plein ecran

Armée : la seconde vie des militaires blessés au combat

09/07
Quelle vie professionnelle après la guerre ? L’armée française multiplie les initiatives pour inciter les entreprises à embaucher d’anciens militaires qui ont combattu au Mali, en Centrafrique ou en Afghanistan.

C’est un retour à la case départ, une seconde vie qui commence pour Allan Briend. Ancien militaire, il est revenu traumatisé d’une mission en Centrafrique en 2014. Sa réinsertion dans la vie civile n’allait pas de soi. Mais, après plusieurs mois d’intérim, il a décroché un CDI dans une scierie bretonne. Après deux ans de traitement par les médecins de l’armée, il est jugé assez autonome pour raccrocher l’uniforme et chercher un emploi.

« C’est un bosseur. S’il faut venir à 7 heures du matin, il viendra à 7 heures du matin parce qu’il y a une commande qui n’a pas été finie », se réjouit son chef d’équipe. Pour les blessés de guerre, le travail agit souvent comme une thérapie. Aujourd’hui, Allan Briend n’a plus de suivi psychiatrique. Réinséré dans le civil, il s’estime guéri. « J’avais pas mal de rage. Le travail, ça permet vraiment de se décharger », confie-t-il.

Bordeaux (33) : l'histoire vraie d'Alpha Kaba, journaliste guinéen, vendu comme esclave en Libye pour 220€
À Los Angeles, un lycée spécial pour les "teenage mums"

Derniers articles

Commentaires

X
Accueil
Menu