Plein ecran

L’Italie adopte le décret antimigrants de Salvini : des amendes jusqu’à un million d’euros et facilitation de la saisie des bateaux d’ONG (MàJ)

06/08

06/08/19

C’est une victoire symbolique et politique supplémentaire pour Matteo Salvini sur son allié au gouvernement italien, le Mouvement 5 étoiles (M5S). Les sénateurs du parti fondé par Beppe Grillo se sont en effet pliés aux consignes de vote et ont accordé, lundi 5 août au soir, leur confiance au gouvernement, donnant force de loi au très contesté nouveau décret sécurité porté par le ministre de l’intérieur d’extrême droite. Il y avait néanmoins peu de risque que la coalition au pouvoir chute en plein mois d’août, malgré les tensions quotidiennes de ces dernières semaines.

(…) Le Monde


27/07/19

En Italie, les services de sauvetage en mer pourraient se voir réclamer à l’avenir des amendes jusqu’à 1 million d’euros s’ils pénètrent dans les eaux territoriales sans autorisation.

La Chambre des députés a donné jeudi son feu vert, par 322 voix pour et 90 contre, à un projet de loi controversé en la matière. L’Italie met ainsi la pression sur les organisations humanitaires qui viennent en aide aux migrants en détresse en Méditerranée. Ce projet de loi comprend la possibilité pour les autorités de saisir le bateau contrevenant […]. Le texte doit maintenant encore être approuvé au sénat, ce qui ne devrait pas être un souci, les partis de la coalition gouvernementale, Ligue et Mouvement 5 étoiles y détenant aussi une majorité.

RTBF.be

 


07/07/2019

La Ligue soumettra des amendements au décret « sécurité bis » visant à augmenter le montant des amendes jusqu’à un million d’euros et faciliter la saisie des bateaux.

C’est ce qu’a annoncé le ministre de l’Intérieur Matteo Salvini, qui a déclaré à propos du navire Alex : « Ils refusent l’eau pour déclarer l’état de nécessité à bord et forcer le blocus. Ils espèrent l’impunité. Ils demandent de l’argent pour payer les amendes prévues par le décret sécurité bis, ainsi les dons et leur activité augmentent. Ils sont de retour devant la Libye, ils encouragent ainsi les départs et les risques de naufrages et font le bonheur des passeurs. Ce sont les ONG. Nous ne nous laisserons pas intimider, nous ne céderons pas au chantage, nous défendrons l’Italie. »

lastampa.it

Italie : un clandestin nigérian, "faux" demandeur d’asile expulsé en 2017, agresse une femme à Florence
Le député LREM Mustapha Laabid condamné à 6 mois de prison avec sursis et 3 ans d’inéligibilité pour abus de confiance

Derniers articles

Commentaires

Accueil
Menu