Plein ecran

Irak : des djihadistes français condamnés à mort mettent en cause Paris

06/07
Dans des conversations téléphoniques, d’ex-membres de l’EI dénoncent la présence « de Français » lors de leur transfert vers Bagdad.

« On a été transportés, le 26 janvier, en voiture. Les Kurdes, ils nous ont emmenés à la frontière, et à la frontière ils nous ont passés aux Irakiens. Il y avait des Français, des autorités françaises qui étaient là. On les a entendus parler. Après, ils nous ont emmenés de la frontière à Bagdad », assure Bilel Kabaoui, 32 ans, un des onze Français condamnés à mort en Irak pour appartenance à l’organisation Etat islamique (EI), entre fin mai et début juin. Dans une conversation téléphonique avec sa mère, fin juin, Bilel Kabaoui remet en cause la version de la diplomatie française, qui a toujours nié avoir été impliquée dans le transfert de ces onze Français des autorités kurdes syriennes aux autorités irakiennes, fin janvier. […]

Le Monde

Un médecin-chercheur congolais se réfugie en France car il s'estime inquiété pour ses travaux sur une tisane antipaludique
Tourcoing (59) : une association «féministe» compare l’interdiction du burkini à l’Holocauste

Derniers articles

Commentaires

X
Accueil
Menu