Plein ecran

Cet entrepreneur fou ressuscite une forteresse en Auvergne

06/07

Il compte parmi les jeunes chevaliers du patrimoine et il n’a peur de rien. A 33 ans, Vianney d’Alançon a déjà créé trois entreprises et fait faillite une fois. Cet autodidacte qui a quitté l’école à 17 ans « sans autre diplôme que son permis de chasse », plaisante-t-il, réussit à marier son amour du patrimoine et son goût de l’entrepreneuriat pour illuminer une forteresse auvergnate oubliée, le château de Saint Vidal.

Cet été, pour la deuxième année consécutive, Saint Vidal devrait accueillir au moins 40 000 visiteurs, la fréquentation de l’an dernier. Car dans le cadre saisissant de ce sombre et immense château, Vianney d’Alançon a fait surgir des jardins, des rénovations et… deux spectacles, inspirés moins du Puy du Fou que des spectacles du Lude en Vendée ou de Saint Fargeau dans l’Yonne.

L’histoire de France à travers celle de l’Auvergne

Le premier de ces spectacles, « La mémoire d’un peuple » propose sur quatre mois d’été une illustration de l’histoire de l’Auvergne et de ses grands personnages, de Vercingétorix à la première croisade et jusqu’à la bête du Gévaudan dont la battue fatale fut lancée par le dernier baron de Saint Vidal. « La grande histoire de France à travers la petite histoire de l’Auvergne », résume d’Alançon. (…) Le deuxième spectacle, baptisé « La Forteresse imprenable », traverse les guerres de religions et emporte les spectateurs vers les paysages et les habitants de l’Auvergne et du Velay.(…)

« J’ai cela dans le sang depuis que je suis enfant : le sens de notre héritage, de l’histoire et de la culture me ramènent au patrimoine, explique-t-il. Je me suis dit qu’il y avait là un vrai filon, un lien d’unité entre la langue, et les lieux où les gens des villages de France se retrouvent autour d’un patrimoine commun. Du reste, personne ne m’attribue cette forteresse: les gens du pays disent ‘Notre château’ et ils ont raison. » (…)

L’initiative s’appuie sur un financement de 3 millions d’euros, hors acquisition, d’origine publique et privée, augmentés d’apports personnels. Le jeune entrepreneur a convaincu la région Auvergne, la fondation Michelin ou encore le fonds de dotation Jeune et innovant de la famille Dassault. (…) Sur fond de guerre contre le président de région Laurent Wauquiez, l’opposition régionale a demandé en mars dernier « un moratoire sur ce projet. Toutes les inquiétudes sur la finalité et les conditions d’octroi de cette subvention ne sont pas levées, et l’intérêt régional de cette subvention n’est toujours pas démontré », estiment ces élus. (…)

 

Challenges

Cinéma : Marvel annonce un super-héros gay prochainement
Cinéma : « Au nom de la terre », un film émouvant sur le suicide de paysans

Derniers articles

Commentaires

X
Accueil
Menu