Plein ecran

Dix-sept adolescents assignent l’Etat pour des contrôles d’identité discriminatoires

04/07

Dans cette affaire, qui date de 2015, trois policiers ont déjà été condamnés pour violence. Dans la ligne de mire des avocats, cette fois, la pratique du « contrôle éviction ».

L’affaire remonte à l’année 2015, lorsque 18 adolescents déposent une plainte contre X pour dénoncer le traitement que leur infligeraient onze policiers du groupe de soutien des quartiers (GSQ), connus sous l’appellation de « Tigres », à cause de l’écusson sur leur uniforme. Les jeunes se plaignent d’être victimes de contrôles d’identité systématiques, de coups portés sur la voie publique et au commissariat, de palpations de sécurité abusives au niveau des parties génitales et des fesses et d’insultes racistes récurrentes.

Les policiers nient en bloc ces accusations et assurent faire leur devoir face à une bande de jeunes gens qui nuisent à la tranquillité du voisinage en occupant la dalle du quartier, commettant nombre d’incivilités et d’infractions.

(…) Le Monde

Offenburg (All.) : Après le tabassage de leur père par un réfugié aux cris d'Allah Akbar, ses fils veulent faire condamner l'Etat allemand
Italie : les naissances au plus bas historique, la population diminue encore en 2018

Derniers articles

Commentaires

X
Accueil
Menu