Plein ecran

Paris : vols, vandalisme, maintenance, concurrence… hécatombe sur le marché de la trottinette électrique

03/07

 

La moitié des opérateurs présents dans la capitale ont suspendu ou arrêté leur service. Bolt évoque des coûts de maintenance trop élevés et le fléau du vandalisme. Les experts annoncent une consolidation du secteur depuis plusieurs mois.

Selon nos informations, Bolt, Wind, Hive, Ufo, Voi et Tier ont arrêté ou suspendu leurs activités à Paris.

C’était il y a à peine un mois. Anne Hidalgo organisait une conférence de presse pour, expliquait-elle, mettre fin à « l’anarchie des trottinettes ». Pour juguler un marché en pleine expansion, l’édile promettait que 2 ou 3 start-up sur 12 obtiendraient le droit d’opérer dans la Ville. Mais au rythme où vont les choses, la sélection pourrait être plus facile que prévu. Selon nos informations, près de la moitié des opérateurs (Bolt, Wind, Hive, Ufo, Voi et Tier) de trottinettes électriques ont déjà cessé ou suspendu leur service à Paris.

Lyon : un Tunisien agresse plusieurs personnes et transforme la rue Mercière en "véritable champ de bataille"
Slovénie : face aux migrants, des patrouilles italo-slovènes à la frontière

Derniers articles

Commentaires

X
Accueil
Menu