Plein ecran

Déjà condamné pour trafic de drogues, extorsions violentes et escroqueries: Bagui Traoré aux assises pour tentative d’assassinat (MàJ)

02/07

[…]

L’un des frères d’Adama Traoré soupçonné d’avoir tenté d’assassiner des membres des forces de l’ordre pendant les violences ayant suivi la mort du jeune homme en juillet 2016 a été renvoyé aux assises, a appris l’AFP mardi de sources proches du dossier.

[…]

L’Obs


[…]

La famille Traoré dénonce un « acharnement judiciaire »

[…]

Depuis 2016, Bagui et trois autres frères Traoré ont été incarcérés. La famille dénonce un « acharnement judiciaire » en raison de son combat pour faire la lumière sur la mort d’Adama, érigé en symbole des violences policières. Des juges d’instruction parisiens sont chargés de l’enquête sur les conditions de son décès.

Bagui Traoré a notamment été condamné pour trafic de drogues et extorsion violente. Cette affaire de racket était à l’origine de l’intervention des gendarmes le 19 juillet 2016. Présent, Adama Traoré avait pris la fuite et été rattrapé au terme d’une course-poursuite dans sa ville de Beaumont-sur-Oise. Son décès avait été constaté dans la caserne de la ville voisine de Persan.

Le Parisien


Rappel:

Quand Bagui Traoré et sa conjointe Sarah B. étaient condamnés pour « une série d’extorsions et d’escroqueries sur des personnes vulnérables » entre 2015 et 2016.


Article du Parisien du 25 Avril 2018

[…]

Bagui Traoré, le frère d’Adama Traoré, a été condamné ce mercredi soir à 30 mois de prison ferme par le tribunal correctionnel de Pontoise. Il a été reconnu coupable d’une série d’extorsions et d’escroqueries sur des personnes vulnérables entre 2015 et 2016.

[…]

Le procureur, qui a demandé jusqu’à deux ans ferme, a décrit dans ses réquisitions « un véritable système de racket » et des victimes « vulnérables et faciles » qui promettaient « moins de risque ». Il parle d’un « système » avec au sommet Bagui Traoré. « Sans lui, rien ne se fait. »

[…]

Propos haineux : pour Laetitia Avia sa loi pourra interdire la diffusion en ligne des versets du Coran incitant manifestement à la violence
En Seine-Saint-Denis, l’État cautionne un colloque noyauté par des indigénistes (MàJ)

Derniers articles

Commentaires

Accueil
Menu