Plein ecran

Pénurie dans la restauration : les chefs font appel aux migrants, l’UMIH recrute en Tunisie

30/06

Face à la pénurie de saisonniers, mais aussi, plus largement, de personnel, de plus en plus de restaurateurs et hôteliers font appel aux migrants pour permettre à leurs établissements de fonctionner. Y compris des chefs étoilés. […]

Heureusement encore que j’ai pu embaucher deux réfugiés, qui sont très efficaces dont une jeune Tibétaine et un Albanais de 50 ans, à la plonge. Non seulement son travail est impeccable mais il arrive avec le sourire ; il nous donne la pêche pour la journée. Humainement et culturellement, c’est également très riche au niveau des échanges… Et puis, c’est bien de faire d’une pierre deux coups et d’aider des gens en difficulté […]

letelegramme.fr

La solution tunisienne

Les tensions autour des métiers de la restauration inquiètent l’Union des métiers et des industries de l’hôtellerie (UMIH). Pour faire face à cette pénurie de cuisiniers et serveurs, les directeurs généraux de l’UMIH Bretagne et 35 se sont déplacés, en Tunisie, pour trouver des solutions, et surtout du personnel.

« En France, il y a 100 000 postes à pourvoir dans les métiers de la restauration et de l’hôtellerie, et si l’on prend juste notre site internet breton, ce sont quotidiennement 200 offres d’emploi à disposition », alerte Karim Khan, directeur général de l’UMIH Bretagne. Face à la détresse des restaurateurs, l’UMIH s’est déplacé en Tunisie pour recruter de la main-d’œuvre en salle et en cuisine. […]

Des CDI pour les Tunisiens

[…] Encore au stade expérimental, cette première phase du projet offre d’emblée des CDI aux personnes retenues. Une façon d’attirer des candidats sérieux et leurs familles. « Les familles doivent tout quitter pour ce travail, il faut qu’on leur assure une situation stable », justifie le directeur général de l’UMIH Bretagne. En attendant, l’UMIH multiplie les jumelages entre les deux pays avec des échanges Erasmus dans l’hôtellerie et la restauration. « Si nos Français ne viennent pas dans nos restaurants, il faut donner envie aux étrangers de venir chez nous. La solution, c’est la Tunisie ! », conclut Karim Khan.

letelegramme.fr

Jouars-Pontchartrain (78). Agression mortelle au couteau, un policier interpellé. (MàJ. C'était son ex-compagnon)
Marseille : un homme poignardé à plusieurs reprises dans le dos, au marché aux puces, où "une centaine de vendeurs à la sauvette y sèment la terreur"

Derniers articles

Commentaires

X
Accueil
Menu