Plein ecran

Le groupe chinois qui avait acheté près de 3000 hectares en France a fait faillite

29/06

Entre 2000 et 2018, les investissements directs chinois en France ont atteint 14,3 milliards d’euros, selon les données du cabinet américain Rhodium Group. L’agriculture ne fait pas exception : il y a cinq ans, le milliardaire Hu Keqin, à la tête du conglomérat chinois Reward, avait acquis sans difficulté 1 700 hectares de terres agricoles dans l’Indre, puis 900 hectares dans l’Allier trois ans plus tard, soit la quasi-totalité des exploitations. (…)

Mais l’investissement chinois n’est pas toujours gage de stabilité et l’ambition affichée a rapidement laissé place à des déboires financiers. La société [Reward] (…) a été mise en faillite le 13 mai dernier, selon un avis publié en ligne le 2 juin sur le registre chinois des faillites. (…)

Mais les terres agricoles n’étaient pas les seuls actifs du groupe en France. Dans la Drôme, les actionnaires historiques du producteur de Lavande et fabricant de savons Le Châtelard 1802 – détenu à 77,33% par le groupe chinois – ont claqué la porte en septembre dernier : « rien de ce qui avait été évoqué à l’époque en matière d’investissements dans l’outil de production, le développement de la gamme ou bien encore l’ouverture de nouvelles boutiques n’a été réalisé », expliquaient alors les frères Montaud dans la presse locale. (…)

 

Le Figaro Economie

Polémique autour du dîner de Marion Maréchal avec des élus LR : Gilles Carrez dénonce le sectarisme, Erik Tegnér l'OPA du centre sur la droite
Salvini annonce vouloir construire un mur à la frontière slovène pour couper la route des Balkans aux migrants

Derniers articles

Commentaires

X
Accueil
Menu