Plein ecran

Sondage : 63% des musulmans considèrent l’homosexualité comme une « maladie » ou une « perversion sexuelle »

26/06

C’est un tableau en demi-teinte qui se dessine à la lecture du dernier sondage de l’IFOP consacré à l’acceptation de l’homosexualité et de l’homoparentalité, rendu public mercredi 26 juin.

(…) Il en ressort que les Français témoignent, sur le long terme, d’une plus grande tolérance vis-à-vis de l’homosexualité. Ainsi, 85 % des Français considèrent que c’est « une manière acceptable de vivre sa vie », contre 24 % en 1975.

(…) Certaines catégories de population se distinguent, cependant, par une plus forte adhésion que les autres à la présentation de l’homosexualité comme une maladie ou une « perversion sexuelle », relève l’étude. Il s’agit de celles caractérisées par un faible niveau socioculturel (22 % chez les personnes sans diplôme), un niveau social inférieur à la moyenne (23 % chez les personnes ayant un revenu inférieur à 800 euros, 21 % chez les habitants des banlieues populaires) ou par un plus fort respect des préceptes religieux, comme peuvent l’être par exemple les musulmans (63 %) ou les catholiques pratiquants (20 %).

(…) Le Monde

Nigeria : la production de viande ne peut pas suivre la démographie à cause des freins culturels et des conflits
Deauville (14): Amin D. aux assises pour le viol d'une mère de famille (MàJ)

Derniers articles

Commentaires

Accueil
Menu