Plein ecran

Proche d’Édouard Philippe, Khalid B. est rapidement relâché après avoir frappé un policier

25/06

Vrai soutien et faux conseiller: un proche d’Edouard Philippe rapidement relâché après avoir frappé un policier

Un proche d’Édouard Philippe a été interpellé et placé en garde à vue, dimanche 23 juin, pour avoir frappé un policier en civil. Il a été libéré quelques heures plus tard en prétendant, selon des sources judiciaires, être le conseiller diplomatique du premier ministre. Ce que, pourtant, il n’est pas.

Un proche d’Édouard Philippe, qui a été placé en garde à vue dimanche 23 juin pour avoir frappé un policier en civil dans les environs de Rouen, a été remis en liberté quelques heures plus tard, juste avant la visite officielle du premier ministre russe Dmitri Medvedev en France, en prétendant être un « conseiller diplomatie et communication » de Matignon. Ce que l’intéressé n’est pourtant pas, d’après les services d’Édouard Philippe, même si sa proximité apparente avec le chef du gouvernement ne fait pas de doute.

[…]

Mediapart


[…]

Il frappe un policier de la CRS de Darnétal

Khalid B. a rendu visite à ses parents dans la résidence privée Gustave-Flaubert, rue Louise-Michel à Darnétal, dimanche, vers 19h30. C’est alors qu’il a croisé la route d’un policier appartenant à la Compagnie républicaine de sécurité 31 (CRS), basée sur cette même commune.

Selon nos informations, la résidence avait été dernièrement victime de vols et de dégradations. Le policier a alors demandé à Khalid B., qu’il ne connaît pas, les raisons de sa présence. Le ton est vite monté et les coups sont partis. Selon une source, le mis en cause reconnaît avoir « agressé et frappé le policier » qui n’était pas en tenue ce soir-là, mais estime avoir été victime d’un « délit de faciès ».

[…]

76 Actu

Le beau-frère de Chérif Kouachi condamné à neuf ans de prison pour avoir voulu rejoindre Daech
Vacances d'été : les Français se tournent vers l'Afrique du Nord

Derniers articles

Commentaires

Accueil
Menu