Plein ecran

Didier Maïsto, patron de Sud Radio : «Si Mme Vanhoenacker veut faire de la politique, qu’elle retourne en Belgique et qu’elle arrête de cracher sur la France»

25/06

Dans Le Parisien Dimanche, l’humoriste belge de France Inter a affirmé que « les médias sont responsables de la banalisation des idées [de Marine Le Pen]. Surtout ceux comme Sud Radio, dont les théories d’Alain Soral sont le fonds de commerce ».

« Elle a essayé de faire la télé et elle a tenu 15 jours. Les humoristes pas drôles, ça existe », a débuté Didier Maïsto. Concernant le Rassemblement national, « c’est un parti qui est financé par l’ensemble des Français », a-t-il indiqué.

« Lorsqu’il y a des élections, il y a une période de stricte égalité. Je dois dire que le CSA nous classe parmi les meilleures radios pour le respect du pluralisme et du temps de parole. Donc, je ne fais que respecter la loi », a continué Didier Maïsto. Et d’ajouter : « Si Madame Vanhoenacker veut faire de la politique, qu’elle retourne en Belgique et qu’elle arrête de cracher sur la France. Qu’elle aille lutter contre le parti d’extrême droite en Belgique ».

Pour le patron, « dire cela [les propos tenus dans Le Parisien], c’est nous accuser de négationnisme ». « J’ai demandé à Madame Sibyle Veil, patronne de Radio France, des excuses publiques à la hauteur de l’outrage public qui a été porté par cette dame dans Le Parisien », a déclaré Didier Maïsto.

(…)

Morandini


Voir aussi : Thierry Ardisson répond à Charline Vanhoenacker : « L’arrêt de l’émission met au chômage une centaine de personnes. Comme vous êtes de gauche, j’imagine que ça doit vous embêter » (25/06/19)

Nîmes (30): le "violeur des vieilles dames", Ydem G., une nouvelle fois jugé
Canicule : Quand le JT de 20h abordait une situation similaire dans les années 60

Derniers articles

Commentaires

X
Accueil
Menu