Plein ecran

Un défaut de fabrication sur les motos des forces de l’ordre provoquerait des accidents mortels

24/06

[…]Un défaut de fabrication qui pourrait être lourd de conséquences. Les motards se plaignent que leurs engins se guidonnent à partir de 200 km/h. Une vitesse atteinte très régulièrement lors des tentatives d’interceptions de voitures puissantes. Un problème qui augmente de manière significative la probabilité d’avoir un accident et qui les fait craindre pour leur vie.

Un motard de la police nationale en poste dans l’Essonne, confie au Parisien « qu’il y a eu tellement de soucis depuis son lancement que certains collègues n’ont plus envie de monter sur les MT09. On trouve souvent une solution de rechange, mais ce n’est pas tenable comme situation ».

De nombreux soucis

Les forces de l’ordre ont acquis ces Yamaha MT 09 Tracer 900 cm3 en mai 2016. À peine un an après l’achat, le 7 juillet 2017, les autorités avaient décidé de ne plus exploiter cette moto jugée potentiellement dangereuse avant de revenir sur sa décision au grand dam des motards.

La même année, en l’espace de quelques jours, un policier municipal de Tours et un gendarme de la Brigade motorisée de Château-Chinon ont perdu la vie au guidon de cette moto. Tous deux circulaient sur autoroute au moment du drame. Une fois encore les bolides avaient été retirés pour que des améliorations soient apportées sur les pneus, la fourche et les amortisseurs.

L’Union

Guyancourt (78) : tirs pendant un match de foot, policier roué de coups, bagarre entre soixante personnes armés
Chartres (28) : la "CAN" dérape, attroupement armé, homme poignardé, fillette blessée au couteau

Derniers articles

Commentaires

X
Accueil
Menu