Plein ecran

Grenoble : Opération burkini dans une piscine publique (MàJ : un groupe appelle à se baigner nu dimanche prochain)

24/06

Un peu plus d’un mois après un premier « coup » à la piscine des Dauphins, le groupe de femmes réclamant le droit de se baigner entièrement couverte à Grenoble, appuyé par l’association Alliance citoyenne, a remis ça ce dimanche à la piscine Jean-Bron.

Une nouvelle action qui fait réagir. Sur les réseaux sociaux un groupe appelle à se baigner nu dimanche prochain. Une invitation accompagnée d’une courte explication : « Les islamistes veulent imposer le burkini dans les piscines de Grenoble. Le maire de Grenoble fait preuve d’un attentisme et d’une inaction préoccupants. »

« Face à cela, nous appelons à la constitution d’un mouvement citoyen, écologiste et laïque :dimanche prochain, nous invitons toutes les citoyennes et tous les citoyens attachés aux valeurs de la République à se foutre à poil devant les commandos en burkini ! Sur les Lumières elles veulent mettre l’éteignoir : ensemble, tombons les peignoirs ! Vive la laïcité décomplexée ! Contre l’islamisme tous à poil pour faire bouger Piolle ! »

La ville de Grenoble condamne mais ne veut pas contribuer à donner de l’ampleur au « buzz »

Une « inaction » que conteste l’adjoint au sports grenoblois Sadok Bouzaïene. Il explique que la manœuvre a été soudaine et qu’aller vers un affrontement physique avec ces femmes n’est pas le rôle des personnels de la piscine et n’aurait fait qu’amplifier le buzz recherché. […]

francebleu.fr


Un groupe de sept femmes s’est baigné en burkini (maillot couvrant, interdit) ce dimanche à la piscine Jean-Bron.

Après une première action fin mai aux Dauphins un groupe autobaptisé « Rosa Parks musulmanes » s’est baigné en burkini (maillot couvrant, interdit), cette fois à la piscine Jean-Bron de Grenoble, ce dimanche à 15h30.

Elles étaient sept femmes à le porter, entourées de sympathisants et de membres de l’association Alliance citoyenne.

Les responsables de la direction des sports et les vigiles de la sécurité leur ont signifié l’interdiction… sans effet.

(…) Le Dauphiné

Etats-Unis : voulant être inclusif pour tous, un réseau social dédié au tricot interdit d'exprimer son soutien à Donald Trump
Saint-Denis (93). Un homme poignardé à mort près de la gare

Commentaires

X
Accueil
Menu