Plein ecran

Pays-Bas : « Pendant un instant, Amsterdam ressemblait à un microcosme de la Syrie ou de l’Irak » témoigne un journaliste agressé

15/06

Pays-Bas – Ils se sont fait exploser et ont tué entre cinq et vingt-cinq personnes à la fois, mais qui a entendu parler du sultan Berzel de Maastricht, Lotfi Seffrioui d’Amsterdam et Mazen Said d’Alphen aan den Rijn ? Ces assassins de masse néerlandais sont pratiquement inconnus ici. L’expert du Jihad, Iain Overton, a écrit un livre sur les motivations des kamikazes, qui, selon lui, sont souvent originaires des Pays-Bas ou de Belgique.

Qu’est-ce qui ne va pas aux Pays-Bas ? Lorsque le chercheur et journaliste de télévision britannique Iain Overton, après le meurtre de Theo van Gogh, a interviewé des musulmans à Amsterdam-Ouest avec une équipe de tournage, cinq hommes en colère l’ont jeté à terre. Ils lui ont donné des coups de pied et des gifles au visage, lui ont enlevé sa chemise et lui ont cassé le nez.

« On m’a tiré dessus et attaqué dans des zones de guerre, mais je n’ai jamais été aussi en danger physiquement qu’à Amsterdam. Alors que je voulais faire une histoire nuancée sur votre société multiculturelle. Il y a clairement beaucoup de tension aux Pays-Bas. Pendant un instant, Amsterdam ressemblait à un microcosme de la Syrie ou de l’Irak. »

Les attentats-suicides en Islam sont inextricablement liés au mythe des 72 vierges, qui attendraient les auteurs de ces meurtres de masse par la suite. Certains savants parlent même de cinq cents épouses, quatre mille vierges et huit mille femmes précédemment mariées qui sont disponibles au paradis. Elles ne souffrent pas d’impuretés telles que « les menstruations, l’urine, les fèces et la salive » et sont toutes âgées de 33 ans.

(…) Telegraaf

Ces insaisissables «mineurs marocains» qui hantent les villes françaises
Belgique : pas de train sur la ligne à grande vitesse Louvain-Liège à la suite d'un vol de câbles

Commentaires

X
Accueil
Menu