Plein ecran

Chaque année le ministère de la Culture dépense 139 euros par Francilien contre 15 pour les habitants des autres régions

15/06

A près de 80 ans, Jack Lang n’a rien perdu de sa sagacité. Aussi son affirmation à L’Express vaut-elle son pesant d’or : « Si la mairie de Paris fermait du jour au lendemain le théâtre du Châtelet, le musée Carnavalet, le Petit Palais, le palais Galliera et tous les établissements dont elle a la charge, les Parisiens garderaient la meilleure offre culturelle de France, voire du monde ! » La clef du mystère ? « C’est simple, poursuit l’actuel président de l’Institut du monde arabe : entre le Louvre, le Centre Pompidou, l’Opéra et tous les autres établissements, l’État finance à lui seul 80 % de la vie culturelle de la capitale. »

L’ancien ministre a raison, comme le prouvent ces statistiques aussi surréalistes qu’officielles : chaque année, le ministère de la Culture dépense 139 euros par Francilien contre… 15 pour l’habitant d’une autre région. Vous avez bien lu : un rapport de 1 à 9 au profit de l’Ile-de-France ! Un scandale français méconnu. En matière de culture, l’aménagement du territoire fonctionne à l’envers, et consiste à donner plus à ceux qui ont plus et moins à ceux qui ont moins. En plein mouvement des gilets jaunes, et alors qu’Emmanuel Macron dit vouloir prendre en compte le « malaise des territoires », il y a là matière à réflexion – doux euphémisme.
[…]

L’Express

Complément :

Les fonds réservés au patrimoine représentent 3% du budget de la Culture

Belgique : pas de train sur la ligne à grande vitesse Louvain-Liège à la suite d'un vol de câbles
Laurent Alexandre : "Les écologistes proposent en réalité la disparition de la civilisation occidentale pour laisser la place aux migrants"

Commentaires

X
Accueil
Menu