Plein ecran

Pétroliers attaqués : des mines posées par l’Iran selon les Etats-Unis, des objets volants selon les marins du navire japonais

14/06

BFM TV

Le propriétaire japonais du Kokuka Courageous, l’un des deux pétroliers visés près du détroit d’Ormuz, a déclaré vendredi que les marins à bord avaient vu des « objets volants » juste avant qu’il ne soit touché, suggérant que le navire n’avait pas été endommagé par les mines.

Ce récit contredit ce que l’armée américaine a dit en publiant vendredi une vidéo, qui montre les forces iraniennes en train d’enlever une mine ventouse non détonnée de l’un des deux navires touchés.

Le pétrolier japonais a été attaqué deux fois jeudi, endommageant le navire et obligeant les 21 membres d’équipage à évacuer.

Le président de la compagnie, Yutaka Katada, a déclaré vendredi qu’il croit que les objets volants vus par les marins pourraient être des projectiles/balles/munitions [« bullets »]. Il a nié toute possibilité de mines ou de torpilles parce que les dommages étaient au-dessus de la ligne de flottaison du navire. Il a qualifié de « fausses » les informations faisant état d’une attaque à la mine.

Katada a dit que les membres de l’équipage ont également repéré un navire de la marine iranienne à proximité, mais n’a pas précisé si c’était avant ou après les attaques.

Le pétrolier a survécu à la première attaque, qui s’est produite près de la salle des machines et a été suivie d’une autre qui a endommagé le côté tribord vers l’arrière.
[…]

CBSNews

Le Royaume-Uni interdit les publicités sexistes susceptibles de "heurter"
L'avocat de Frederic Péchier dément toute connivence avec le juge

Derniers articles

Commentaires

X
Accueil
Menu