Plein ecran

L’héritier de Charles Trenet porte plainte contre le rappeur Nick Conrad

13/06

Georges El Assidi estime que la chanson controversée du rappeur, «Doux pays», comporte des propos injurieux à l’égard de la mémoire de l’interprète de «Douce France» disparu en 2001.

Son cœur a fait boum, mais contrairement au tube de Trenet, il n’était question ni de bonheur ni d’amour. « Je suis choqué que l’on salisse ainsi la mémoire de Charles », confie Georges El Assidi, meurtri après l’écoute de « Doux pays », chanson du rappeur Nick Conrad, dont le clip a été mis en ligne 17 mai. Son titre fait – objectivement – référence à « Douce France », écrite par Charles Trenet en 1943, et les paroles évoquent aussi son auteur-compositeur-interprète : « Que dit l’autre con de Charles Trenet… N’a jamais été doux le pays ».

L’héritier de Trenet, qui se veut gardien de sa mémoire, a donc réagi. « Je ne pouvais pas laisser passer ça. Il salit Charles, il salit tout le monde, c’est outrageant. J’attaque, c’est parfaitement légitime », développe Georges El Assidi, ex-secrétaire particulier du « Fou chantant » aujourd’hui âgé de 58 ans. Son avocat, Me Francis Pudlowski, a porté plainte, mardi auprès du doyen des juges d’instruction de Paris, contre Nick Conrad pour « injures publiques envers la mémoire d’un mort ».

[…]

LeParisien

Marseille : la fraude dans les transports coûte «l'équivalent d'un collège»
Suède : 90 % des migrants marocains se disant "mineurs" sont en réalité des adultes, révèle la police suédoise

Derniers articles

Commentaires

X
Accueil
Menu