Plein ecran

L’héritier de Charles Trenet porte plainte contre le rappeur Nick Conrad

Juin
2019

Georges El Assidi estime que la chanson controversée du rappeur, «Doux pays», comporte des propos injurieux à l’égard de la mémoire de l’interprète de «Douce France» disparu en 2001.

Son cœur a fait boum, mais contrairement au tube de Trenet, il n’était question ni de bonheur ni d’amour. « Je suis choqué que l’on salisse ainsi la mémoire de Charles », confie Georges El Assidi, meurtri après l’écoute de « Doux pays », chanson du rappeur Nick Conrad, dont le clip a été mis en ligne 17 mai. Son titre fait – objectivement – référence à « Douce France », écrite par Charles Trenet en 1943, et les paroles évoquent aussi son auteur-compositeur-interprète : « Que dit l’autre con de Charles Trenet… N’a jamais été doux le pays ».

L’héritier de Trenet, qui se veut gardien de sa mémoire, a donc réagi. « Je ne pouvais pas laisser passer ça. Il salit Charles, il salit tout le monde, c’est outrageant. J’attaque, c’est parfaitement légitime », développe Georges El Assidi, ex-secrétaire particulier du « Fou chantant » aujourd’hui âgé de 58 ans. Son avocat, Me Francis Pudlowski, a porté plainte, mardi auprès du doyen des juges d’instruction de Paris, contre Nick Conrad pour « injures publiques envers la mémoire d’un mort ».

[…]

LeParisien

Marseille : la fraude dans les transports coûte «l'équivalent d'un collège»
Suède : 90 % des migrants marocains se disant "mineurs" sont en réalité des adultes, révèle la police suédoise

Commentaires

Accueil
Menu