Plein ecran

Dessau (All.) : Une petite fille de 9 ans violée par un migrant nigérien. « Elle pleurait et était couverte de sang » (MàJ : manifestation)

13/06

13/06/19

Dimanche soir, il y a eu un rassemblement spontané dans le centre de Dessau-Roßlau en réaction au crime. Sous le slogan « Protégeons nos enfants », environ 120 citoyens ont parcouru la ville. (JungeFreiheit.de)

Le parti anti-immigration AfD (Alternative pour l’Allemagne) organisera une manifestation lundi prochain sur la place du marché de Dessau. (MZ)


12/06/19

Allemagne – Le suspect nigérien était enregistré comme réfugié à Wittenberg et avait obtenu un statut de « toléré » (présence sur le territoire tolérée pour « un certain temps »).

Ce statut ne permet pas à un étranger de résider légalement en Allemagne. Une « personne tolérée » doit quitter le pays dans un futur proche, mais les autorités s’abstiennent temporairement de faire respecter l’obligation de quitter le territoire avec les moyens coercitifs de l’expulsion.

Cette « tolérance » devait prendre fin le 18 juin.

Focus.de

Merci à Mariek


Allemagne – Un homme originaire du Niger a violé une fillette de neuf ans à Dessau-Roßlau. Il est en détention.

Le crime a eu lieu dimanche matin dans le quartier de Roßlau, sur le terrain d’une ancienne caserne russe, selon le journal BILD. Selon le rapport, la police a utilisé un hélicoptère pour rechercher le suspect. Selon la police et les procureurs, l’agresseur est un Nigérien de 27 ans.

L’Africain a poussé sa victime sur une pelouse et l’a dépouillée de ses vêtements et a abusé d’elle. Après avoir entendu des passants appeler à l’aide et se précipiter dans sa direction, la fillette a pu se libérer.

La maire de Roßlau, Christa Müller (CDU), a été « stupéfaite » par cet acte. Elle exige « une réaction vive de l’Etat et du pouvoir judiciaire ». « Il ne faut plus se contenter de regarder et de regarder encore et encore pour trouver des excuses ».

Après que toutes les traces du crime aient été recueillies lundi, un juge a délivré un mandat d’arrêt pour suspicion d’abus sexuel grave.

Nordkurier.de / JungeFreiheit


(…) Le migrant a été pris en flagrant délit par une jeune femme nommée Nicky. Sa vie a changé d’une seconde à l’autre. Sur Facebook, la jeune mère raconte son expérience choquante le dimanche de Pentecôte.

(…) Elle a aperçu un petit enfant dans une prairie non tondue, à environ 30 mètres de là. L’enfant agitait les mains pendant qu’un homme s’agenouillait et tentait désespérément de tirer quelque chose sur la tête de la fillette. Quand l’enfant a remarqué que quelqu’un s’approchait :

Elle a crié : « A l’aide, à l’aide, je ne connais pas cet homme. Il me viole ! »

La passante s’est approchée. L’agresseur était distrait, la victime a pu se libérer. Quand Nicky a crié : « Viens ici, viens ici, viens ici, très vite », la fillette a couru vers la femme. Elle était presque toute nue et couverte de sang.

Prise de panique, Nicky a couru avec la petite fille dans la maison la plus proche afin d’appeler la police. Elle écrit :

« La petite fille m’a regardé et pleurait, elle m’a montré encore et encore à quel point ses jambes et ses doigts étaient couverts de sang, elle m’a demandé si elle devait aller à l’hôpital »

Pendant ce temps, l’agresseur s’est enfui avec une bicyclette. Personne ne savait s’il était armé ou non. Puis la police est arrivée, les faits ont été enregistrés et la scène de crime a été fermée. Peu de temps après, l’ambulance est venue s’occuper de la victime.

(…) EpochTimes.de

Lutte contre les groupuscules d'extrême droite : un rapport parlementaire met en garde contre une « nouvelle tentation terroriste d'ultra-droite »
Science : ce qu’il se passe dans le cerveau des jihadistes

Derniers articles

Commentaires

Accueil
Menu