Plein ecran

Pourquoi l’extrême droite européenne a quasiment réussi à faire interdire les sauvetages de réfugiés en Méditerranée

12/06

Des navires comme l’Aquarius ou le Sea Watch, affrétés par des associations, ont sauvé des dizaines de milliers de vies en Méditerranée. Mais depuis deux ans, les autorités italiennes et européennes ont multiplié les entraves. L’Italie leur a fermé ses ports depuis l’arrivée au pouvoir de Matteo Salvini et de son parti d’extrême droite. Il n’est pas le seul à harceler les sauveteurs. Des bateaux sont saisis ou bloqués à Malte, en Espagne, leurs équipages sont menacés de poursuites. Et ce, dans l’indifférence des autres gouvernements européens. Les réfugiés, eux, continuent de mourir ou sont interceptés par les garde-côtes libyens. Bilan d’un naufrage européen.

Luc-la-Primaube (12): profanation de l'église Saint-Jean, le Jésus Sacré-Cœur décapité
"Je veux saluer les efforts que vous avez dû fournir pour devenir français" a lancé la préfète

Commentaires

X
Accueil
Menu