Plein ecran

Syrie : « Si je ne peux pas rentrer en Suisse, mettez-moi une balle dans la tête » déclare Adnan, un djihadiste helvète

10/06
Au nord-est de la Syrie, une équipe de journalistes a pu s’entretenir avec Adnan (nom d’emprunt) un djihadiste vaudois de 25 ans, détenu par les Kurdes dans un endroit secret, depuis janvier 2018. Il dénonce les mauvais traitements dont il est l’objet. […]

Lorsqu’on lui demande s’il plaide néanmoins coupable, Adnan le reconnaît: « Bien sûr, j’ai fait une grosse erreur. J’ai rejoint Daesh, un groupe terroriste. Je suis coupable, je l’assume et je dois payer pour ça. Je sais que je dois aller en prison. Si je rentre en Suisse et que j’ai 10 à 15 ans de prison, je paie, pas de problème. Mais je ne peux plus rester ici. »

Lorsqu’on lui fait remarquer que la Suisse refuse de rapatrier les combattants djihadistes et qu’il s’est mis dans cette situation lui-même, Adnan répond: « C’est vrai que je me suis mis dans ce problème tout seul. Mais si je ne rentre pas en Suisse, franchement, je préfère qu’ils me mettent une balle dans la tête tout de suite pour que ça s’arrête, pour que je ne doive plus subir. Quand je serai de retour dans ma cellule, ils vont m’arracher, c’est sûr. Il faut que je me prépare à encaisser les coups. » […]

RTS

Montigny-le-Bretonneux (78) : un policier gravement blessé après une bagarre sur la N10
Afrique du Sud : après plusieurs meurtres de fermiers blancs, le milieu viticole est sous le choc et revendique son droit à la sécurité

Derniers articles

Commentaires

X
Accueil
Menu