Plein ecran

Chine : l’armée de terre cuite de Qin serait l’oeuvre d’artistes grecs

08/06
[…] D’extraordinaires révélations réécrivent désormais […] l’histoire de Qin Shi Huang Di qui s’est entouré dans la mort de cette armée éternelle. Selon une théorie radicalement nouvelle, des artistes étrangers se trouveraient même derrière la formation des artisans sculpteurs.

Connu aujourd’hui sous le nom du Premier Empereur, il a laissé un héritage qui fait de lui une figure emblématique de l’histoire chinoise. Au moment de sa mort en 210 av. J.-C., il avait mis fin à la période féodale, unifié plusieurs royaumes en guerre en un seul pays, bâti la Grande Muraille de Chine qui demeure aujourd’hui le monument symbole de son pouvoir.

[…] En 1974, à proximité de l’ancienne capitale chinoise de Xianyang, des agriculteurs ont découvert d’étranges sculptures. Les excavations menées depuis sur le site ont révélé différentes sections d’un grand complexe funéraire. Trois puits immenses abritent plusieurs milliers de guerriers, destinés vraisemblablement à protéger l’empereur pour l’éternité. Jamais auparavant des statues de ce type n’avaient été découvertes en Chine, soulevant ainsi une grande question: comment une telle idée avait-elle pu traverser l’esprit des artistes du royaume? Les détails très réalistes des sculptures sont pour certains le signe d’une influence artistique grecque.

Les scientifiques ont réuni plusieurs indices jugés provocateurs: les acrobates en terre cuite et les sculptures de canards, de cygnes et de grues en bronze découverts sur le site du mausolée royal témoigneraient de l’influence grecque. Des traces d’ADN d’origine européenne ont également été décelées sur les squelettes d’un site situé dans le nord-ouest de la Chine. Après avoir mis ces indices bout à bout, les chercheurs ont élaboré une théorie : l’armée de terre cuite aurait été inspirée d’artistes étrangers. Venus de régions hellénisées de l’Asie occidentale, ils sont arrivés en Chine 1.500 ans avant Marco Polo […]

National Geographic

Merci à Julianus

Turquie-France : la Marseillaise copieusement sifflée par le public turc
Comment la compassion est désormais liée à la couleur de peau

Derniers articles

Commentaires

Accueil
Menu