Plein ecran

Liverpool : la ville serait moins islamophobe grâce à Mohamed Salah

03/06

Le recrutement de Mohamed Salah à Liverpool est associé de façon causale à une baisse de 19% des crimes haineux dans la région.

Plus que sur les terrains de football, Mohamed Salah aurait, selon une étude publiée par l’Université de Stanton aux États-Unis, une influence bénéfique sur la ville de Liverpool et ses environs : une baisse notable de l’islamophobie comme le rapporte 90min.

L’international égyptien est musulman pratiquant et a récemment joué, tout comme ​Sadio Mané, la finale de Ligue des Champions en ayant jeûné pour le mois sacré du Ramadan. Et l’étude de ​Stanton met en lumière un « effet Salah » sur l’islamophobie. Elle affirme, entre autres, que depuis que le joueur foule la pelouse d’Anfield, les crimes anti-musulmans ont baissé de 19%, alors que les hashtags (#) islamophobes ont diminué de moitié parmi les supporters de Liverpool.

Le Buteur

Nice: 4 hommes condamnés pour avoir poignardé un ressortissant roumain
Alexandre del Valle : "Le jihadisme pro-migrants, nouvelle forme de violence anti-Occidentale à laquelle les sociétés européennes culpabilisées vont devoir s’habituer"

Commentaires

X
Accueil
Menu