Plein ecran

Orléans (45): des professeurs loirétains lancent une pétition en soutien aux mineurs isolés

31/05

« Jeunesse sans-papier, jeunesse volée : ça suffit ! » C’est l’intitulé de la pétition lancée ce vendredi par des « enseignant(e)s et personnels d’éducation dans l’agglomération d’Orléans et du Loiret ». Car d’ici cet été, dans le département, près de 150 mineurs isolés devenus majeurs ne seront plus accompagnés par le conseil départemental (l’Aide sociale à l’enfance prend en charge les mineurs isolés jusqu’au 31 août pour tous les enfants ayant eu 18 ans dans l’année).

« Une véritable mécanique de discrimination »

« Dans nos écoles, nos collèges, nos lycées, généraux et professionnels, beaucoup de nos élèves sont « sans-papier ». Qu’ils et elles soient mineur(e)s ou majeur(e)s, isolé(e)s ou en famille, en demande d’asile ou sous le coup d’une menace d’expulsion, ce sont nos élèves », introduit la pétition mise en ligne.

N’expulsez pas de leurs hébergements nos élèves au 31 août, nous ne l’accepterons pas.

Les professeurs, à l’origine de cette mobilisation, dénoncent une « injustice administrative qu’ils et elles vivent, […] une véritable mécanique de discrimination, encouragée par les autorités, [qui] génère pour nos élèves précarité, angoisse, et menace leur intégrité physique et morale ». Alors que « le conseil départemental a pris la décision d’expulser de leur hébergement près de 150 majeurs isolés ».

Occitanie: des associations réclament la réorientation des subventions accordées pour la reconstruction de Notre-Dame de Paris
Côtes-d’Armor: le Département recherche des volontaires accueillants pour les "mineurs isolés"

Derniers articles

Commentaires

X
Accueil
Menu