Plein ecran

Strasbourg: Le suicide d’un jeune migrant afghan relance le débat sur l’accueil des réfugiés

27/05
  • Habib, un jeune migrant afghan d’une vingtaine d’années, s’est pendu au parc des Glacis à Strasbourg dans la nuit de samedi à dimanche.
  • Le collectif La rue tue, constitué de plusieurs associations de solidarité, mettent en cause l’Etat, la ville et l’Eurométropole de Strasbourg.Faut-il revoir la politique d’accueil des migrants à Strasbourg ? Le débat est relancé après la mort d’un jeune migrant afghan dans un camp de SDF ce week-end. Habib, âgé d’une vingtaine d’années, s’est pendu au parc des Glacis dans la nuit de samedi à dimanche. Les conditions de vie précaires des migrants sont régulièrement dénoncées par les associations de solidarité qui œuvrent dans la ville.

    « C’est l’un de ses compagnons, qui partageait sa tente, qui l’a découvert au petit matin », indique à 20 Minutes Gabriel, militant du collectif D’ailleurs nous sommes d’ici 67, qui s’est rendu sur place dans la journée, confirmant les informations des Dernières Nouvelles d’Alsace. Les sapeurs-pompiers de Strasbourg n’ont pu que constater la mort du jeune homme.

Médias : après avoir racheté le magazine Marianne, le milliardaire tchèque Kretinsky entre au capital du journal Le Monde
Bondy (93) : les jeunes organisent un match FC Musulman vs AS Chrétien (MàJ)

Derniers articles

Commentaires

X
Accueil
Menu