Plein ecran

Afrique du Sud : une agricultrice de renom qui défendait les fermiers blancs assassinée chez elle (MàJ : la presse française en parle)

31/05

31/05/19

Au lendemain de l’investiture de Ramaphosa, la question de la sécurité de la minorité blanche est plus que jamais posée avec l’assassinat d’Annette Kennealy.

(…) Il y a découvert Annette Kennealy, face contre terre, dans une mare de sang, l’œil gauche et le front enfoncés. Près du corps, un marteau et une barre de fer.

Le Point avait rencontré Annette Kennealy. Parmi les fermiers blancs, elle suscitait le respect en raison de son acharnement à défendre leur cause. Divorcée, mère de deux filles, elle vivait entourée de ses chevaux et de ses cinq chiens. Elle sillonnait le Limpopo à bord de son pick-up pour réconforter les survivants des violences des campagnes sud-africaines. Depuis la fin de l’apartheid en 1994, plus de 3 000 fermiers ont été assassinés.

(…) La disparition d’Annette Kennealy survient à l’heure où les syndicats de fermiers blancs s’alarment d’une recrudescence des attaques. Celles-ci auraient bondi de 25 % l’an passé. Depuis janvier, 126 agressions ont été recensées ayant entraîné la mort de 16 personnes. Des meurtres souvent précédés d’actes de torture. «Stop au génocide blanc », crient dans les manifestations les membres d’AfriForum, l’association la plus engagée dans la défense des intérêts des Afrikaners, dont les représentants ont rencontré l’an passé John Bolton, le conseiller américain à la Sécurité nationale.

(…) Le Point


La militante sud-africaine engagée en faveur des fermiers blancs a été assassinée dans la nuit du 19 au 20 mai. In memoriam.

Dans un journal, il est inhabituel d’évoquer le décès d’un parent, d’un proche ou d’un ami. A vrai dire, aucun de ces liens ne nous rattachait à Annette Kennealy. Plutôt une relation amicale née à la faveur de nombreux reportages en Afrique du Sud où elle était née en 1969, à Pretoria. Elle vient d’être assassinée de la pire des manières, dans la nuit du 19 au 20 mai.

(…) Marianne


25/05/19

Afrique du Sud – Une militante sud-africaine qui dénonçait les attaques contre les fermiers blancs a été tuée dans sa maison.

Annette Kennealy, 51 ans, a été retrouvée face contre terre dans une mare de sang et avec de multiples coups de couteau, mardi matin. Un marteau et une barre de fer ont été trouvés près de son corps.

Un homme de 40 ans a été arrêté et comparaîtra devant le tribunal de première instance de Louis Trichardt.

Mme Kennealy était une fervente partisane de la communauté des Afrikaners et une agricultrice de renom.

Dans sa dernière publication sur Facebook, elle a partagé le lien d’un article qui relatait que 10 attaques contre des fermes avaient été signalées en seulement quatre jours, dont un meurtre.

Elle s’était également prononcée contre les plans du gouvernement sud-africain visant à permettre la saisie des terres des fermiers blancs sans avoir à les indemniser. L’an dernier, le gouvernement a voté en faveur d’un amendement à la Constitution stipulant qu’on pouvait prendre des terres sans avoir à verser d’indemnité dans certaines circonstances.

(…) The Sun


Le compte Instagram d’Annette Kennealy.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Annette Kennealy (@mewsiques) le

États-Unis : le rappeur Meek Mill va porter plainte pour racisme contre un hôtel de Las Vegas
Foot/Algérie : Andy Delort n’a pas été sélectionné par l’équipe nationale malgré l'acquisition récente de la nationalité algérienne

Derniers articles

Commentaires

X
Accueil
Menu