Plein ecran

Benoît Hamon : « On a bien explosé les fachos, hier. » (MàJ: ne décroche aucun élu avec 3,3% des suffrages)

27/05

27/05/2019

La douche froide était annoncée et elle a eu lieu. La liste de Génération.s conduite par Benoît Hamon n’obtient que 3,3% des voix lors des élections européennes du dimanche 26 mai

[…]

C’était il y a moins d’un an et cela paraît déjà une éternité. Fin juin 2018, Benoît Hamon, à la tête de son tout jeune parti Génération.s, donnait une interview au Parisien dans laquelle il affirmait que « l’objectif » de ces élections européennes était de terminer dans « le tiercé de tête ». « Entre les nationalistes et les néolibéraux

[…]

France Info


25/05/2019

Ce vendredi après-midi 24 mai, Benoît Hamon s’apprête à prendre le métro pour aller à son dernier meeting, au Couvent des Jacobins, à Rennes, et se marre. « On a bien explosé les fachos, hier. » L’ancien candidat à la présidentielle est content de sa performance lors du dernier débat télévisé, heureux d’avoir « fait tomber les masques » face au candidat du Rassemblement national, Jordan Bardella :

« Mon but, ce n’est pas de sonner l’alarme, mais de combattre l’extrême droite sur son terrain, de mener la bataille culturelle. C’est peut-être un peu tard dans la campagne, mais il fallait le faire. »

Il espère que ce fait d’arme contre le RN comptera pour les électeurs, lui dont la liste peine à dépasser les 3% dans les sondages. « A gauche, le dernier acte, c’est nous qui l’avons posé », dit-il, « frustré » que les questions de fond n’aient que peu été abordées pendant la campagne. Hamon veut se battre jusqu’à la dernière minute, d’où ce meeting dans sa Bretagne natale.

Devant plus de 450 personnes, le candidat a commencé par revenir sur ce débat :

« J’ai voulu dire ce que nous ressentons vraiment : la pensée d’extrême droite a colonisé la campagne, ce sont les thèses de l’extrême droite qui monopolisent le débat. J’ai voulu montrer du doigt Bardella. Tout le monde me disait ’quand même il est bon’, on jugeait la performance de ce garçon, au point qu’on en oubliait le projet de cette famille

(…) L’Obs

Royaume-Uni : victoire par KO pour Farage et son « Brexit »
Européennes : Quel est le profil type de l'abstentionniste ?

Derniers articles

Commentaires

X
Accueil
Menu