Plein ecran

Vernon (27) : Peine de prison pour le conducteur irascible qui s’était soustrait à un contrôle routier

22/05

Contrôlé pour défaut d’éclairage sur son véhicule, en janvier, un Vernonnais âgé de 33 ans, Oumaro Niakaté, a donné bien du fil à tordre aux policiers. Il réussit à leur échapper et rue à nouveau dans les brancards quand ils le retrouvent et l’appréhendent le 15 mai. Pour outrages, violences et menaces de mort, il était présenté jeudi, dans le cadre d’une comparution immédiate, devant le tribunal correctionnel dÉvreux, pour s’expliquer.

Le 4 janvier, à Vernon, un équipage de policiers remarque un véhicule qui circule sans feux alors que la nuit est tombée. Ils le contrôlent. Les fonctionnaires, s’interrogeant sur la validité de son permis, tombent sur une fiche de recherche émanant d’une juridiction parisienne. Ils l’invitent le conducteur à les suivre. Celui-ci refuse. Une des passagères prend son parti et frappe une policière. Il en profite pour s’enfuir.

Le 14 mai, les policiers en patrouille à proximité d’un lieu de culte repèrent le fuyard et veulent l’interpeller. Ce qui entraîne une lutte acharnée durant laquelle plusieurs policiers sont blessés. Le prévenu, frappe, injurie et menace de mort les policiers et leur famille, allant jusqu’à les traiter de « kidnappeurs ».

[…]

Dans le box, Oumaro Niakaté, dont le casier fait état de 10 mentions, nie tout en bloc […].

Le tribunal condamne le prévenu à une peine de huit mois de prison dont quatre avec sursis, une mise à l’épreuve de deux ans, comportant une obligation de travail ainsi que d’indemnisation des victimes. Il devra en outre verser 400 € à chacun des six policiers et 500 € de frais de justice. Le parquet avait requis une peine de six mois de prison ferme avec mandat de dépôt.

Paris Normandie

Le Mesnil-Amelot (77) : il avale un coupe-ongles pour échapper à son expulsion
Élections européennes : Renaud Camus mènera une liste (MàJ : Renaud Camus n'assume plus sa liste)

Derniers articles

Commentaires

X
Accueil
Menu