Plein ecran

Méditerranée : Sea Watch, la justice italienne ordonne la saisie du navire, les migrants peuvent débarquer (MàJ)

Mai
2019

La justice italienne a ordonné la saisie du bateau humanitaire Sea Watch 3, ancré au large du port de Lampedusa en Sicile, ce qui devrait permettre aux 47 migrants à bord de débarquer, rapportent plusieurs sites internet de quotidiens italiens.

Le vice-président italien du Conseil et ministre de l’Intérieur Matteo Salvini, avait interdit aux migrants de débarquer.
Au ministère de l’Intérieur, on critiquait la décision des magistrats italiens en soulignant que le ministre restait opposé au débarquement des migrants et que le bateau était considéré comme « illégal ».

boursorama.com


18/05/19

Salvini : « Ce ne sont pas les ONG qui décident qui entre dans le pays »

Sea Watch 3 se trouve dans les eaux territoriales italiennes et pointe sa proue vers le port de Lampedusa, où il a l’intention de débarquer les 47 migrants encore à bord, après que 7 enfants et leurs parents aient déjà débarqué hier.

Selon Giorgia Linardi, porte-parole italienne de l’ONG allemande, « le capitaine a annoncé son intention d’entrer dans les eaux territoriales et d’aller à Lampedusa pour des raisons humanitaires » parce que les conditions à bord, selon les évaluations des médecins du navire qui parlent de migrants qui menacent de se suicider, « dépassent les raisons qui ont conduit au refus » de la Guardia di Finanza (douane italienne, ndlr), qui avait mis depuis deux jours le navire humanitaire en demeure de ne pas entrer dans les eaux italiennes.

Selon l’ONG, « le commandant du navire est en contact étroit avec les garde-côtes italiens ». Le ministre de l’Intérieur Matteo Salvini a répété que le navire n’a pas l’autorisation d’accoster : « Nous ne changeons pas d’avis, les ports sont fermés pour ceux qui ne respectent pas les lois, mettent en danger des vies, menacent. Une ONG, de surcroît étrangère, ne peut pas décider qui entre en Italie ».

lastampa.it

>> Méditerranée : 65 migrants secourus en mer (MàJ : la France, Malte… vont les accueillir, le Mare Jonio saisi par les autorités italiennes)

Démission collective de 86 membres de l’UNEF
Allemagne : Un homme de 75 ans grièvement blessé après avoir été tabassé par un migrant somalien aux cris de "Allah Akbar"

Commentaires

Accueil
Menu