Plein ecran

Le Rassemblement national séduit une partie de l’électorat de Mélenchon

16/05

C’est un signe que l’on n’espérait plus au Rassemblement national. Avec 36 % d’opinions favorables, le parti de Marine Le Pen atteint un niveau de popularité inédit. Un seuil jamais atteint ces dix dernières années, résultant d’une progression du parti lepéniste tant chez l’électorat féminin (36 %) que chez les seniors (27 %).

En annonçant son soutien surprise à la liste conduite par Jordan Bardella, le jeune élu régional de La France insoumise Andréa Kotarac a apporté davantage qu’une respiration à Marine Le Pen. Il a conforté sa grille de lecture, inchangée depuis près de dix ans: le RN n’est pas plus de droite que de gauche. Et compterait davantage de réserve de voix chez les électeurs de Jean-Luc Mélenchon que chez ceux de François Fillon au premier tour de la présidentielle.

Sans tout à fait confirmer cette analyse, l’étude réalisée en exclusivité pour Franceinfo et Le Figaro par Odoxa Dentsu Consulting révèle un succès inédit du Rassemblement national chez les sympathisants de La France insoumise: 58 % d’entre eux pensent désormais que le parti de Marine Le Pen doit être considéré comme les autres. Soit trois fois plus qu’il y a quatre ans, au lendemain des élections régionales de 2015. Si seuls 5 % des électeurs du Parti de gauche assuraient avoir «une bonne opinion du RN» il y a quatre ans, près de deux Insoumis sur cinq (36 %) partagent ce sentiment.

Des chiffres démontrant que les multiples mains tendues de Marine Le Pen – notamment entre les deux tours de la présidentielle – n’ont pas laissé indifférente la gauche radicale. […]

Le Figaro

Villeneuve-Saint-Georges (94) : 3 à 6 ans de prison pour quatre individus sans-papiers, pour agression à la machette
Autriche : "Depuis que le FPÖ est entré au gouvernement, il diffuse son nationalisme identitaire partout, sans complexe, jusque dans les fêtes foraines"

Commentaires

X
Accueil
Menu