Plein ecran

Cannes 2019 : loin des clichés, Les Misérables est un vrai film de banlieue immersif

16/05

Présenté en compétition officielle, Les Misérables, réalisé par Ladj Ly, un Français d’origine malienne, a tout du futur film culte. C’est un choc, une claque, un vrai film de banlieue immersif. […] Ce n’est pas un chef-d’œuvre parfait, bien sûr. On peut regretter des moments trop artificiels, trop didactiques, mais c’est un film totalement immersif, extrêmement juste, sous tension permanente; un film qui jamais ne juge ni ne condamne ses personnages, parce qu’il les capte tous dans l’énergie de la survie. Des personnages qui sont tous, dans le fond, des Misérables, Gavroche et Cosette comme ceux de Victor Hugo.

Sa banlieue est devenue son plateau de tournage

Ladj Ly, déjà remarqué au sein du collectif Kourtrajmé, n’est pas un inconnu. Il a été doublement nommé aux César pour son documentaire « A Voix haute », ainsi que pour son court-métrage, Les Misérables, qu’il a retravaillé et dont il livre ici une version longue. L’homme de 39 ans qui vient de lancer une école de cinéma ouverte à tous, a grandi à Clichy-Montfermeil, en Seine-Saint-Denis. Il filme sa banlieue depuis plus de dix ans ; elle est devenue son plateau de tournage.

[…] Suite sur RTS

Merci à Michel

Voyageuse refusée dans un bus RATP : (màj : un syndicaliste : "La suspension du chauffeur, c'est pour faire taire la fachosphère")
À la recherche de l'ancêtre commun de Sapiens et Néandertal : Heidelberg disqualifié ?

Derniers articles

Commentaires

X
Accueil
Menu