Plein ecran

Pays-Bas : la rédaction d’un journal démissionne après avoir été empêchée de révéler l’installation prochaine de migrants dans une commune

J-4

Apeldoorn (Pays-Bas) – Comme il ne leur était pas permis d’écrire sur l’arrivée d’un centre d’accueil pour migrants, toute la rédaction du journal local de quartier De Wijkkijker a démissionné. « La censure ne sera pas acceptée », déclare le rédacteur en chef Gert-Jan Tamboer.

Par ordre du Conseil du district d’Osseveld-Woudhuis, les « articles critiques » sur l’arrivée d’un centre pour demandeurs d’asile n’ont pas été publiés dans le magazine, diffusé dans les quartiers Osseveld et Woudhuis depuis 27 ans. C’est la première fois dans une longue histoire que le Conseil de quartier intervient dans le contenu.

Depuis 2015, Tamboer écrit sur l’arrivée d’un centre pour migrants. (…) Son dernier article sur l’arrivée du centre était trop critique, selon le conseil de quartier qui a refusé de le publier.

(…) « On se croirait en Corée du Nord ou en Chine » dit Tamboer.

(…) Jaap van Brummen, président du conseil du district d’Osseveld-Woudhuis, qualifie la démission de la rédaction de « triste ». Selon lui, cependant, il n’est pas question de censure. « Le conseil du district et les rédacteurs en chef se sont séparés. (…) C’est notre magazine, nous le finançons et nous sommes responsables de ce qui est imprimé dans De Wijkkijker ».

Telegraaf


(…) « Je veux pouvoir écrire sans restriction sur tout ce qui se passe ici, explique la rédactrice Wendy Le Griep, qu’il s’agisse d’un parc d’attractions ou d’un golf, et il en va de même pour le centre pour migrants, parce qu’il sera au milieu de la population. Il s’agit de nos résidents, 5 500 ménages. Nous n’acceptons pas que le conseil de quartier nous censure ».

(…) Pendant des années, le Conseil du District n’a jamais déterminé le contenu du magazine, qui paraît trois fois par an. Ce magazine est payé avec l’argent de la communauté mais le conseil n’a jamais eu son mot à dire dans la rédaction ou sur le contenu.

(…) Destentor.nl

La police demande à des écoles bruxelloises de signaler des enfants de migrants "problématiques à gérer"
La Courneuve (93) : des balades dans les quartiers pour casser les clichés

Commentaires

Accueil
Menu
X