Plein ecran

81% des Français jugent que la diversité est une «bonne chose» mais seuls 36 % interagissent avec ceux ayant une couleur de peau différente

J-4

Les résultats du nouveau baromètre de la fraternité, que Le Parisien dévoile, sont plutôt réconfortants. Une large majorité des sondés estime que la diversité est une bonne chose, même s’ils avouent pour la plupart ne pas fréquenter des personnes différentes.
(…) Seulement voilà, il existe toujours un fossé entre les paroles et les actes. Si, sur le principe, les Français considèrent la diversité comme enrichissante ; dans les faits, ils ne fréquentent que ponctuellement des personnes différentes d’eux-mêmes. « Ce mieux dans le ressenti général, c’est une chose. Mais l’envie de s’engager, de se mobiliser, c’est une autre. Il y a un contraste entre l’idéal et la réalité », analyse l’intellectuel.

Ainsi, de manière permanente ou fréquente, les Français ne sont que 46 % « à agir, organiser des actions, collaborer à un projet (sport, loisirs…) » avec des individus de générations différentes de la leur. Le pourcentage descend à 40 % avec des interlocuteurs issus de milieux sociaux différents, 36 % avec ceux ayant une couleur de peau différente, 34 % avec ceux ayant des convictions religieuses différentes, 31 % avec ceux ayant une origine ethnique différente, 28 % avec ceux ayant une orientation sexuelle différente et seulement 12 % avec ceux qui sont réfugiés.

Belgique : un tract communautariste du parti Ecolo enflamme la campagne électorale
Dortmund (All.) : Insatisfait de ses notes, Serkan voulait tuer son enseignant à coups de marteau

Commentaires

Accueil
Menu
X