Plein ecran

Migrants : surenchère à la tête de l’exécutif italien

12/05

Di Maio s’est dit samedi « très déçu » par le projet de décret de Matteo Salvini, car il ne prévoit rien pour accélérer l’expulsion des migrants en situation irrégulière.

Luigi di Maio, le vice-Premier ministre italien du mouvement 5 étoiles (M5S) a critiqué ce samedi 11 mai le nouveau projet de décret anti immigration de Matteo Salvini son coéquipier de la Ligue à la tête du gouvernement. Un décret-loi qui renforce le pouvoir du ministère de l’Intérieur, dont Salvini a la charge. Un texte insuffisant, estime Luigi di Maio, alors que les opérations de secours se sont multipliées ces derniers jours en Méditerranée, et que le Croissant-Rouge tunisien annonçait ce jour même la mort de 60 migrants au large des côtes tunisiennes. Les tensions s’accentuent à la tête de l’exécutif italien à l’approche des élections européennes.

Luigi Di Maio s’est dit samedi « très déçu » par le projet de décret de Matteo Salvini, car il ne prévoit rien pour accélérer l’expulsion des migrants en situation irrégulière. Un problème désormais plus important à présent que les ports sont fermés.

Pas assez fermés sans doute pour le ministre Salvini. Conformément à la législation internationale en effet, la justice et les autorités maritimes italiennes permettent encore à des migrants d’accoster dans le pays dont les ports sont sûrs. […]

RFI

Joué-les-Tours (37) : dix voitures brûlées lors d'une soirée sous très haute tension. Aucune interpellation
Monde : selon le rapport d’un évêque anglican, les chrétiens seraient près de subir un «génocide»

Derniers articles

Commentaires

X
Accueil
Menu