Plein ecran

Pessat-Villeneuve (63) : le village français qui accueille les réfugiés

09/05


[…] Nous sommes allés rencontrer des réfugiés qui ont, eux, bénéficié d’un parcours sécurisé. Au lieu de risquer leur vie et d’arriver en Europe pour faire une demande d’asile qui ne va pas nécessairement aboutir, les organismes qui délivrent le fameux titre de séjour, comme l’Office français de protection des réfugiés et apatrides (OFPRA), se déplacent dans les camps de réfugiés et décrètent directement sur place qui peut en bénéficier ou pas.

En 2018, la France a accordé 46 700 statuts de réfugiés sur 122 000 demandes d’asile

La France s’est engagée auprès du Haut Commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés (UNHCR) et de l’Union Européenne à accompagner 10 000 personnes en danger dans leur fuite puis dans leur réinstallation de 2017 à 2019. Un chiffre qui, même s’il est déjà conséquent, est bien loin de combler le besoin et la demande qui ne décroît pas.

Mais ce n’est pas dans des grandes villes que ces réfugiés sont réinstallés

C’est dans un petit village du Puy-de-Dôme nommé Pessat-Villeneuve que nous avons rencontré des réfugiés de Centrafrique où, depuis 2013, 80% du pays est occupé par des groupes armés rivaux qui se disputent le territoire et les ressources minières. Des milliers de civils ont été tué, et plus d’un million de personnes a dû fuir le pays. (…)

clique.tv

>> Pessat-Villeneuve (63) : le maire obtient la Légion d’Honneur car sa ville a accueilli des migrants

>> Pessat-Villeneuve (63) : cinquante migrants logés au château à deux millions d’euros

Aéroport de Bâle-Mulhouse (68) : le contrôleur aérien assassin se sentait persécuté à cause de ses origines algériennes
Nicole Belloubet : « Il faut pas se leurrer. On n'arrêtera pas l'immigration »

Derniers articles

Commentaires

X
Accueil
Menu