Plein ecran

La Pitié-Salpêtrière : la thèse de l’« attaque » s’effondre, Castaner concède qu’il n’aurait « pas dû » parler d’ « attaque » (MàJ)

04/05

04/05/19

Acte XXV : Mobilisation des Gilets Jaunes (MàJ)

03/05/19


Une trentaine de personnes qui s’étaient introduites dans l’enceinte de l’hôpital en marge du défilé du 1er-Mai ont été relâchées, jeudi. L’opposition appelle Christophe Castaner à la démission.

(…) Le Monde


02/05/19

L’«attaque» de l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière filmée par le personne


(Merci à Dobsky)

 


Sujet de France 2

 


Version 1


Version 2

Des dizaines de participants au défilé du 1er mai ont fait brièvement irruption, ce mercredi, dans l’hôpital parisien de la Pitié-Salpêtrière. Certains ont même tenté de pénétrer dans un service de réanimation avant d’être délogés par la police. Selon Christophe Castaner, qui s’est rendu sur place, l’hôpital a été « attaqué » par des dizaines de militants anticapitalistes d’ultragauche « black blocs ». Trente personnes ont été interpellées, a indiqué un policier.

Certains des intrus avaient des « gestes violents et menaçants », a raconté la directrice de l’établissement. Le personnel est « profondément choqué que l’hôpital puisse devenir une cible », a-t-elle ajouté.

Les intrus « se sont précipités vers le service chirurgical » et ont tenté d’y rentrer « alors que s’interposaient les personnels des services médicaux, les infirmières, internes […] qui tenaient la porte avec toute la force qu’ils pouvaient avoir en criant ‘attention, ici il y a des patients’ », a raconté Martin Hirsch, directeur de l’AP-HP.

(…) Ouest France

Grande-Synthe (59) : deux migrants attaquent l’État pour dénoncer leurs conditions de vie
«On trouve aujourd’hui des kebabs dans toutes les villes, y compris les plus petites»

Commentaires

Accueil
Menu
X