Plein ecran

Canberra (Australie): un journaliste arrêté, il prévoyait de décapiter des chrétiens avec un cimeterre, en représailles de l’attentat de Christchurch

01/05

Un ancien journaliste basé à Canberra voulait « attirer » des chrétiens chez lui pour les combattre dans le cadre de représailles pour le massacre de Christchurch, a annoncé le tribunal.

Points clés:

M. Waugh avait acquis une arme et effectué des recherches sur Internet.
Pendant sa détention, il a déclaré à un médecin que les lois australiennes ne lui étaient pas applicables.
Une évaluation de la santé mentale n’a révélé aucune maladie pour expliquer son comportement.

[…]

L’ancien journaliste de Queanbeyan Age a demandé mardi une libération sous caution devant le tribunal de première instance, qui a été refusée.

[…]

« Je vais tuer chacun de vous, chiens de polythéistes », lit-on dans le message.

Il a été arrêté mardi après-midi par la police dans la banlieue de Canberra, à Griffith, après un signalement reçu par la sécurité nationale.

Lorsque la police a arrêté Waugh, ils auraient trouvé une épée d’un mètre de long chez lui.

Les documents déposés auprès des tribunaux indiquaient que Waugh aurait déclaré vouloir des armes « adaptées à ses compétences » car « ne maîtrisant pas les armes à feu ».

Waugh travaillait auparavant pour le Queanbeyan Age, un journal régional

[…]

l’avocat de M. Waugh, Helen Hayunga, a déclaré qu’il devrait être libéré sous caution, car rien n’indiquait qu’il donnerait suite à ses menaces.

« C’est une chose d’épouser des points de vue bizarres ou intempérants et une autre d’agir en conséquence », a-t-elle déclaré.

« La difficulté pour l’accusation… est qu’il n’y a aucune preuve qu’il allait agir [sur ses menaces]. »

« Au-delà de l’acquisition de l’arme », a interjeté le magistrat Peter Morrison.

Mme Hayunga a déclaré qu’il n’y avait aucune preuve qu’il était en contact avec des criminels, aucune preuve qu’il ait attiré quelqu’un vers son domicile et que la police avait saisi son téléphone et son ordinateur.

« Il aura forcément un accès plus limité à Internet [s’il est libéré] », a-t-elle déclaré.

M. Waugh a été placé en détention préventive jusqu’à sa prochaine comparution devant la fin du mois.

[…]


Traduction FDeSouche d’éléments issus d’un article de 9 News et d’un article de ABC

 

 

Royaume-Uni: après des protestations, un chercheur écarté de l'université pour ses fréquentations et des sujets de recherche islamophobes et racistes
Une haltérophile transgenre pulvérise les records du monde femme, des critiques s'élèvent

Derniers articles

Commentaires

X
Accueil
Menu