Plein ecran

Tourcoing : lourdes peines pour les dealers

Juin
2010

Hier, vers 15 h 30, après un long délibéré, le président Jacques Huard, dans une ambiance tendue, a prononcé son jugement dans l’affaire des dealers de Tourcoing.

Les forces de police surveillaient de près la petite foule venue de Tourcoing assister à la fin du procès des seize dealers du Pont Rompu. L’ambiance a été électrique les trois jours durant. Le matin même, au cours des plaidoiries de Mes Pianezza et Denfer, la procureure Delphine Reygrobellet, s’estimant mise en cause au-delà de ce qui est normal, a carrément quitté l’audience. Après une suspension, elle a été remplacée par le procureur Laurent Couderc.

La tension était donc d’autant plus grande à l’heure de l’épilogue. Sofiane Sahnoune, 21 ans, s’en allait en prison pour 5 ans après une dernière provocation. Son frère Ali Sahnoune, 19 ans, écopait de 2 ans de prison. 18 mois de prison pour Mohamed Ghorab, 19 ans, 30 mois pour son frère Kamel (21 ans) et 30 mois de prison également pour son autre frère Abderhamane (27 ans). 18 mois de prison pour Ali Benlaribi, 26 ans. Otman Aharram, 24 ans, était condamné à 2 ans de prison. Sofiane Ahrram, 26 ans, défendu par Me Yannick Le Monnier, écopait de 8 mois de prison au lieu des 30 mois requis. Deux ans de prison pour Ryad Achouri, 22 ans. Etc. Souvent, les condamnations sont assorties de confiscations et de lourdes amendes. Il restait au fourgon cellulaire à partir sous les acclamations des supporters.

Nord Eclair

(merci à Arpy)

La maison d'une candidate du FN Belge incendiée par des jeunes
Le patron de Goldman Sachs Europe sur Europe 1

Commentaires

Accueil
Menu
X