Plein ecran

Cité universitaire de Nancy : Une étudiante se réveille avec une forme noire au pied de son lit qui s’avère être un employé du CROUS

28/04

« Je ne savais plus où j’étais ! Si c’était un cauchemar ou la réalité ! ». Camila n’en revient toujours pas. Cette étudiante est encore éberluée par ce qui lui est arrivé.

Il était 8 h 50. Elle était en train de dormir dans sa chambre de la cité universitaire. La jeune fille a soudain été tirée de son sommeil par des coups frappés sur la cloison en bois, juste au-dessus de sa tête. Elle a ouvert les yeux. Et là, stupeur, elle a vu une forme noire au pied de son lit. Un homme. Un agent de service du CROUS.

« Il venait de taper sur la cloison pour me réveiller. Je ne sais pas depuis combien de temps, il était là. J’étais dénudée dans mon lit, allongée sur le ventre. J’ai eu très peur. J’en avais des palpitations. J’ai immédiatement rabattu ma couette sur moi », raconte l’étudiante.

L’employé du CROUS aurait alors expliqué qu’il était là pour réparer la chasse d’eau. Un rendez-vous était bien prévu… mais la veille.

(…) Est Républicain

Sri Lanka : après les attentats les mosquées sont protégées par l'armée, les églises catholiques fermées jusqu'à nouvel ordre
Italie : le semi-marathon de Trieste refuse les coureurs africains et fait polémique

Commentaires

Accueil
Menu
X