Plein ecran

Microsoft : la politique de discrimination à l’égard des Blancs et des Asiatiques fait naître de plus en plus de critiques

22/04

Certains employés de Microsoft s’interrogent ouvertement sur l’importance de la diversité, lors d’une longue discussion sur un forum interne de messagerie en ligne destiné à communiquer avec la PDG Satya Nadella.

Deux messages sur la page critiquant les initiatives de Microsoft en matière de diversité comme étant « discriminatoires à l’embauche » et suggérant que les femmes sont moins aptes à occuper des postes d’ingénieurs ont suscité plus de 800 commentaires, confirmant et critiquant à la fois les points de vue, ont déclaré de nombreux employés de Microsoft à Quartz. Les messages ont été écrits par une femme gestionnaire de programme Microsoft. Quartz l’a contactée directement pour obtenir des commentaires, et ne rend pas son nom public pour le moment, en attendant sa réponse.

« Microsoft a-t-elle l’intention de mettre fin à la politique actuelle qui encourage financièrement les pratiques d’embauche discriminatoires ? Pour être clair, je fais référence au fait que les cadres supérieurs reçoivent plus d’argent s’ils font preuve de discrimination à l’égard des Asiatiques et des hommes blancs « , peut-on lire dans le message original du gestionnaire du programme Microsoft sur Yammer, une plateforme de messagerie d’entreprise appartenant à Microsoft. L’employé a fait des commentaires constants tout au long du fil de discussion et a présenté des arguments semblables. Quartz a passé en revue de longues sections de la discussion interne fournie par les employés de Microsoft.

« J’ai un fichier sans cesse croissant d’employés blancs de Microsoft qui ont été confrontés à une discrimination flagrante et ouverte parce qu’ils ont eu la malchance de naître blancs et hommes. C’est inacceptable « , a écrit plus loin la gestionnaire du programme dans un commentaire. […]

Le débat interne sur les mérites de la diversité survient alors que Microsoft est aux prises avec une série d’allégations de sexisme et de harcèlement sexuel auxquelles, selon certains membres du personnel, l’entreprise n’a pas répondu adéquatement au fil des ans. C’est aussi un bel aperçu des désaccords internes face aux efforts déployés par les plus grandes entreprises technologiques du monde pour accroître le nombre de femmes et de personnes de couleur au sein de leur personnel, pour pallier à leur sous-représentation en particulier dans les postes de direction.

L’auteur de Microsoft se fait l’écho de l’ancien employé de Google, James Damore, qui, en 2017, a rédigé une note de service virale interne à Google, s’appuyant sur une pseudoscience pour affirmer que les femmes ne sont pas faites pour l’industrie technologique. Damore a été licencié pour avoir enfreint le code de conduite de l’entreprise au milieu d’une énorme controverse publique et interne, et Sundar Pichai, PDG de Google, a écrit dans une note de service que le licenciement était dû à « l’avancement de stéréotypes sexuels nuisibles sur notre lieu de travail ».
[…]

Quartz

Chase Manhattan Bank : des fermetures de comptes pour raisons politiques aux Etats-Unis?
La flèche détruite de Notre-Dame de Paris "qui n'a pas que des supporters" réinventée par les graphistes de TF1

Commentaires

X
Accueil
Menu