Plein ecran

Accusé de fraudes, Hebbadj est déféré au parquet

Juin
2010

Lies Hebbadj a été déféré mercredi matin devant le parquet de Nantes après 48 heures de garde à vue pour répondre de plusieurs chefs d’accusation dont escroquerie, fraude aux prestations sociales ou encore travail dissimulé.

A l’issue de sa garde à vue à la brigade financière de la police judiciaire, Lies Hebbadj est arrivé mercredi à 8 h 30 au palais de justice dans un fourgon cellulaire escorté de deux motards. Le procureur de la République de Nantes, Xavier Ronsin, avait indiqué mardi que Lies Hebbadj était entendu pour répondre des chefs « d’escroquerie, recel d’escroqueries, fraude aux prestations sociales et recel de fraudes », ainsi que du chef de « travail dissimulé ».

Le Point

2e nuit d'émeutes ethniques à Stockholm
Eric de Montgolfier : « Les magistrats francs-maçons devraient se dévoiler »

Commentaires

Accueil
Menu