Plein ecran

Bangladesh : Brûlée vive pour avoir dénoncé une tentative de viol par son directeur d’école coranique

18/04

Le meurtre de Nusrat Jahan Rafi suscite une vague d’indignation au Bangladesh. La jeune femme de 18 ans a été assassinée après avoir refusé de retirer une plainte pour tentative de viol contre le directeur de son école islamique.

L’association Human Rights Watch incite, dans un communiqué, le gouvernement du Bangladesh « à diligenter une enquête rigoureuse sur le meurtre d’une jeune femme qui étudiait dans une madrassa (école islamique) afin de traduire en justice tous les individus responsables ».

Selon la police, Nusrat Jahan Rafi, 18 ans, a été amenée sur le toit de la madrassa où elle suivait des études, dans la ville de Feni le 6 avril. Au moins quatre personnes l’ont aspergée de kérosène avant de mettre le feu à ses vêtements. Cette attaque a été commise suite au refus de la jeune femme de retirer sa plainte de tentative de viol déposée le 27 mars contre le directeur de la madrassa. […]

L’Indépendant

"Il y a une augmentation de groupes et initiatives liés au salafisme" en Belgique
Notre-Dame : Nathalie Loiseau (LREM) déclare que Nicolas Dupont-Aignan mérite "2 claques"

Commentaires

Accueil
Menu
X