Plein ecran

La société lorraine qui restaurait la flèche de Notre-Dame répond aux accusations : “Beaucoup parlent sans savoir”

18/04


Le représentant de la société de rénovation Le Bras Frères, Julien Le Bras, s’est exprimé face à la presse locale, ce mercredi 17 avril, à Jarny. Face aux journalistes, l’entrepreneur est revenu sur les accusations dont ses salariés font l’objet, concernant l’incendie de Notre-Dame de Paris.

Des hypothèses et encore des hypothèses

Comme le rappelle Julien Le Bras, « ce chantier débutait normalement ». Il explique par ailleurs, que ce lundi 15 avril, aucun travaux par point chaud ou électriques n’ont été effectués. Ce jour-là , les rénovateurs ont placé des échafaudages : « nos outils sont des marteaux, des clés de 22 » indique Julien Le Bras, rien qui puisse permettre un départ de feu.

« J’entends parler de tout… J’entends parler d’ascenseur défaillant, de soudure, beaucoup de gens qui parlent sans même savoir. C’est bien malheureux, parce qu’en face de tout ça, il y a des gens qui subissent » s’indigne-t-il. En effet, plusieurs hypothèses de « pseudo-experts » des réseaux sociaux apparaissent depuis quelque temps. Un mégot de cigarette jeté sur la charpente ? « Nous sommes sur des charpentes en chêne, de sections considérables et vraiment exceptionnelles, il faut une vraie source de chaleur pour réussir à enflammer ce type de sections de bois »

France 3 Grand Est

(Merci à Saint Luc)

Pour Notre-Dame, Emmanuel Macron “envisage un geste architectural contemporain”
L'UNEF organise les Assises Nationales Jeunes contre le Racisme

Commentaires

X
Accueil
Menu