Plein ecran

Pakistan : une femme victime d’un viol collectif va au commissariat, le policier qui enregistre sa plainte la viole à son tour

17/04

Pakistan – Une femme qui a été violée collectivement par deux hommes accuse un policier de l’avoir violée à son tour lorsqu’elle est allée au commissariat dénoncer le crime.

La femme, originaire de la ville d’Uch Sharif au Pakistan, affirme que le policier l’a emmenée dans une maison sous prétexte de vouloir l’interroger, puis l’a attaquée.

Elle déclare également que le policier a filmé l’agression et l’a menacée si elle signalait le viol à quiconque.

Le sous-inspecteur adjoint a été arrêté, selon le journal de langue anglaise Dawn.

La femme s’était rendue au poste de police d’Ahmedpur-Est pour signaler à la police un cas de viol collectif.

Le Pakistan subit des pressions pour réprimer les violences sexuelles à mesure que de nouveaux crimes sont signalés.

En novembre, une femme inconsciente a été « violée pendant des heures par le personnel d’un hôpital pakistanais alors qu’elle subissait une opération des hémorroïdes ».

Et en mars 2018, une famille pakistanaise a innocenté le violeur de leur fille après qu’un arrangement entre deux familles ait permis au frère de la victime de violer la sœur de son agresseur.

Daily Mail / The Sun

Pézenas (34) : la municipalité contrainte d’accueillir et de loger 24 migrants, les élus et les habitants stupéfaits, "on doit d’abord penser à notre population"
France : des descendants d'esclaves définitivement déboutés de leur demande de réparation

Commentaires

Accueil
Menu
X