Plein ecran

Une ex-présidente de l’UNEF Limoges au coeur d’une polémique après avoir validé les propos francophobes d’Hafsa Askar : « Franchement les Blancs font pitié » (MàJ)

15h00

20/04/19

Une ex-présidente de l’UNEF Limoges jusqu’en 2018 est au coeur d’une vive polémique à la suite de tweets sur l’incendie de Notre-Dame de Paris.

« Ok c’est dommage que ça crame mais faut se détendre quand même hein tout le monde va s’en remettre elle est pas dead non plus encore ». Face à l’incendie de Notre-Dame de Paris, il ne faisait pas bon chercher à relativiser le désastre. C’est l’amère expérience faite par une étudiante de Limoges, ex-présidente du syndicat étudiant UNEF.

Avec ce tweet, dès lundi soir, la jeune femme, connue comme une des participantes au blocage de la fac de lettres et sciences humaines, l’année dernière, s’est attirée les foudres des internautes.

Elle se situait alors dans la lignée d’autres étudiants membres du syndicat, qui avaient moqué l’émotion entourant la destruction d’une partie de la cathédrale parisienne. « Je m’en fiche de Notre-Dame-de-Paris car je m’en fiche de l’histoire de France », a ainsi tweeté une vice-présidente lilloise de l’organisation. […]

Le Populaire du Centre

18/04/19



17/04/19

Communiqué de l’AGRIF :

L’AGRIF a chargé ce jour ses avocats d’entamer la procédure qui s’impose contre la déclaration de la dénommée Hafsa du bureau national de l’UNEF.

Cette dernière a en effet publié la déclaration pousse-au-crime et raciste que voici : « « Les gens ils vont pleurer pour des bouts de bois. Wallah vous aimez trop l’identité française alors qu’on s’en balek objectivement c’est votre délire de petits blancs. »

Par ailleurs l’AGRIF saisit le Parquet pour que celui-ci engage l’enquête qui s’impose à l’évidence contre les auteurs de la provocation au crime taguée sur de nombreux murs ou relayés par internet : « la seule église qui illumine est celle qui brûle ».

L’AGRIF


Hafsa Askar, vice-présidente de l’UNEF Lille qui se moque de l’incendie de Notre Dame, voulait déjà « gazer tout les blancs cette sous race ».

Elle s’était déjà illustrée en 2017 par ce tweet affligeant : « On devrait gazer tous les blancs, cette sous-race. »

Le Point

 

16/04/19

Deux membres haut placés du syndicat étudiant ont violemment moqué le recueillement national qui a accompagné l’incendie de Notre-Dame de Paris. Ambiguë hier soir, leur présidente Mélanie Luce déplore ce matin «des positions qui ne sont pas celles de l’Unef».

Hier soir, la vice-présidente de l’Unef Lille et l’un des membres du bureau national de l’association étudiante marquée à gauche ont tweeté leur dégoût et leur amusement face au recueillement national qu’a engendré l’incendie historique de la cathédrale Notre-Dame de Paris.

Devant l’ampleur des réactions à leurs messages, ils ont supprimé leurs tweets et ont contraint la présidente de l’Unef, Mélanie Luce, à réagir sur le même réseau. Celle-ci n’a pas condamné leurs propos mais a préféré défendre leurs positions en précisant que rien ne justifiait de harceler «les personnes qui ne sont pas d’accord».

(…) Le Figaro Etudiant



 

15/04/19

Tranche de vie chez Chronopost
Allemagne : Des maisons neuves pour les demandeurs d'asile et une pénurie de logements pour les Allemands

Commentaires

Accueil
Menu
X