Plein ecran

Migrants en Méditerranée : Castaner reconnait à son tour la complicité de certaines ONG avec les passeurs (MàJ)

08/04

08/04/19

(…) Le ministre français reprend une critique apparue en 2017 dans le sillage d’un rapport de Frontex. «Depuis juin 2016, un nombre important de bateaux ont été interceptés ou secourus par des navires des ONG sans appel de détresse préalable et sans informations sur le lieu de sauvetage», s’étonnait l’agence européenne de contrôle des frontières. Dans ce même document, Frontex déclarait que les passeurs équipaient désormais les migrants de téléphones satellitaires pour alerter les secours une fois en mer, mais il n’était pas question de contacts téléphoniques entre passeurs et ONG. «Toutes les parties impliquées dans les opérations de recherche et de sauvetage en Méditerranée centrale aident involontairement les criminels à atteindre leurs objectifs à un coût minimum», reconnaissaient plus largement les auteurs du rapport.

(…) Le Figaro



05/04/19

L’Italien Salvini a chahuté ses homologues, assurant que la France, le Royaume-Uni et l’Allemagne partageaient ses doutes sur le rôle des associations humanitaires.

Le ministre français de l’Intérieur, Christophe Castaner, a estimé ce vendredi que les ONG chargées de secourir les migrants en Méditerranée « ont pu se faire complices » des passeurs, les appelant à « une attitude responsable ».

Au lendemain du premier débat des Européennes, qui a été largement consacré à l’immigration, le ministre a dénoncé « une réelle collusion » ayant pu se produire avec les passeurs dans certains cas. Une déclaration faite lors de la conférence de presse finale des ministres de l’Intérieur du G7 à Paris.

Tout en assurant que « les ONG jouent un rôle essentiel pour apporter de l’aide aux migrants », il a relevé qu’« on a observé que certaines ONG étaient en contact téléphonique avec des passeurs », jugeant que « les ONG dans ce cas-là ont pu se faire complices des passeurs ».


Rappels :

Il y a un an, un policier italien infiltré révélait que le navire d’une ONG « humanitaire » collaborait activement avec des trafiquants de migrants (rediff)

ONG complices des passeurs : Bayrou avait été informé depuis longtemps par le gouvernement italien

Pour monter dans l’Aquarius, chaque migrant a payé 3000 euros à des passeurs

Daniel Cohn-Bendit : « Les ONG travaillent avec les passeurs, mais pour des valeurs morales, c’est pour ça que je ne les condamnerai pas »

Pays-Bas : des dizaines de jeunes à scooter, arborant des drapeaux marocain ou turc, sèment le chaos dans les rues d'Amsterdam
Les ressortissants de Guinée sont les deuxièmes demandeurs d’asile en France

Derniers articles

Commentaires

X
Accueil
Menu