Plein ecran

«Islamophobie»: une arme d’intimidation pour dissuader d’observer la réalité

02/04

Voici un livre capital. Son auteur, X-Mines, directeur de recherche au CNRS et reconnu comme un intellectuel de premier plan, a bâti une œuvre subtile et rigoureuse. Plusieurs de ses ouvrages sont des classiques. Or, dans son essai Islamophobie – Intoxication idéologique(Albin Michel), le sociologue affronte cette fois-ci une question de société brûlante. Avec une grande clarté et un calme souverain, il décortique les études sur les discriminations et la perception de l’islam en France. Puis leur interprétation. Enfin leur présentation par les médias, les pouvoirs publics et les institutions internationales. Sa conclusion est nette: la notion d’islamophobie est un leurre forgé pour empêcher la compréhension du réel et interdire à l’esprit critique d’exercer ses droits. Pour ses adeptes, rien ne doit être porté au crédit des Français d’ascendance européenne, cependant que les Français musulmans sont par principe exempts de tout reproche.

 

Le concept d’islamophobie est un leurre, une illusion, une intoxication ! Il complique ce qui est simple, il obscurcit ce qui est clair.
Il entretient le ressentiment au lieu de favoriser la concorde.
Il pousse à la sécession au lieu d’encourager le rassemblement.
Pour rendre meilleur les rapports entre l’Occident et le monde de l’islam, il faut échapper à cette manipulation et cultiver un regard de vérité.

Une telle clarification n’aiderait-elle pas le monde musulman à s’interroger sur lui-même ?
En faisant croire aux musulmans qu’ils sont des victimes systématiques, ne les prive-t-on pas de leur sentiment de responsabilité ?

Pour la première fois, Philippe d’Iribarne apporte un éclairage et des réponses concrètes.

Philippe d’Iribarne est directeur de recherche au CNRS. Depuis son ouvrage majeur, La Logique de l’honneur (Le Seuil, 1989), Philippe d’Iribarne s’intéresse particulièrement au lien entre les religions et la modernité. Il est traduit en dix langues, dont l’arabe et le turc.

Youtube coupe toute visibilité à la chaîne de Tommy Robinson mais ne la censure pas
Italie - Said Mechaout avoue avoir poignardé à mort Stefano Leo : "Je l'ai choisi parce qu'il avait l'air heureux"

Derniers articles

Commentaires

X
Accueil
Menu