Plein ecran

Royaume-Uni : après avoir infiltré des agences publiques, des musulmans ont détourné des milliards dont une partie pour financer le terrorisme

01/04

Pendant des années, un gang britannique s’est infiltré dans les agences gouvernementales et a acheminé de l’argent à Al-Qaïda. Le trésor public le savait, mais n’en a pas informé le MI5.

Les gangsters ont volé des milliards de livres sterling d’argent des contribuables britanniques et utilisé des dizaines de millions pour financer le terrorisme, selon les rapports de la police et du renseignement.

Un réseau de Britanniques d’origine asiatique [Note de Fdesouche : asiatique est le terme utilisé par le politiquement correct britannique pour désigner Pakistanais, Afghans etc…] basé à Londres, Buckinghamshire, Birmingham, dans le nord-ouest de l’Angleterre et en Écosse a monté des fraudes à la TVA et aux prestations sur le Trésor pendant plus de deux décennies et a également tiré profit de fraudes hypothécaires et de fraudes par carte de crédit sur des banques et des particuliers. Le gang a récupéré un montant net estimé à 8 milliards de livres sterling rien qu’en comptant les fonds publics.

Le groupe, qui a des liens avec les attentats à la bombe qui ont fait 52 morts à Londres (7/7), aurait envoyé 1% de ses gains, soit 80 millions de livres sterling, à Al-Qaïda au Pakistan et en Afghanistan, où il a financé des madrasahs, des camps d’entraînement et autres activités terroristes, d’après les informations qui ont fuité.
[…]

The Times


Un gang britannique s’est infiltré dans des agences gouvernementales et a acheminé de l’argent vers Al-Qaïda, selon les rapports de la police et des services de renseignements. Voici comment ils ont récolté des millions.

Fraude à l’identité
1 Un membre d’un gang s’infiltre dans une agence de conseil en prestations sociales
2 Obtient des numéros d’assurance sociale délivrés aux enfants
3 les passe au propriétaire d’une usine pour créer des travailleurs fantômes demandant des crédits d’impôt
4 Crée de faux contrats de location pour des travailleurs fantômes
5 Demande des prêts hypothécaires, des cartes de crédit et des assurances.
6 Augmente sa capacité d’emprunt, emprunte au maximum et disparaît

Fraude hypothécaire
1 Achète une propriété bon marché et délabrée au nom d’un fantôme

2 Fait en sorte qu’un expert corrompu augmente sa valeur après des travaux bidons
3 Obtient un prêt à 95 % en utilisant un agent corrompu
4 Après que le fantôme n’a pas effectué les paiements, la propriété est reprise et mise aux enchères.
5 Répéter l’opération

Fraude par carte de crédit
1 […]

The Times


[…]
Le niveau d’infiltration pourrait s’être étendu jusqu’au gouvernement, un rapport interne du trésor public (HMRC) affirmant que « de nombreux membres[de gangs] participaient à des think tanks et à des business forums qui les mettaient en contact avec de hauts responsables politiques britanniques ».

« J’ai moi-même vu un membre côte à côte avec Tony Blair à au moins deux reprises après la guerre en Irak », a ajouté l’auteur – bien que le Sunday Times note qu’il n’y a « aucune indication que Blair était au courant des crimes allégués ».

Il a été affirmé que des « milliers » de livres sterling avaient été données par ce gang au Parti travailliste, alors au pouvoir.

Les membres du gang auraient également été associés au prédicateur de haine Abu Hamza [photo] et à Shehzad Tanweer, l’un des kamikazes 7/7.

Les signalements d’activités suspectes et de fraudes auraient été documentés à plusieurs reprises par le trésor public, au moins quatre agents du trésor ayant imploré leurs patrons de prendre des mesures.

Toutefois, ces questions n’auraient pas été traitées, « en raison de leur nature complexe et de leur manque de ressources ».

Un enquêteur aurait été prêt à rencontrer les services de sécurité, mais ses supérieurs l’en ont empêché,

car le trésor public ne voulait pas violer le secret fiscal des personnes soupçonnées de terrorisme

, et les rapports suggèrent que ce n’est qu’après les attentats de Londres (7/7) que les hauts responsables du trésor public ont décidé d’agir.
[…]

Breitbart

Le tribunal administratif de Paris enjoint à France 2 d'inviter Hamon, Asselineau et Philippot au débat du 4 avril
François Lenglet : « J'ai du mal à penser que le Brexit va être défavorable au Royaume-Uni économiquement »

Derniers articles

Commentaires

Accueil
Menu